Les valeurs à suivre à mi-séance de la Bourse de Paris

jeudi 31 janvier 2013 13h39
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée, après la rechute de l'économie américaine au quatrième trimestre et l'inquiétude sur les résultats d'entreprises en Europe.

A 12h57, l'indice CAC 40 perd 0,89% à 3.731,95 points dans des volumes limités à tout juste un milliard d'euros sur NYSE Euronext.

* CREDIT AGRICOLE SA recule de 3,25%, plus forte baisse du CAC 40, la valeur pâtissant d'un possible avertissement que la banque française pourrait lancer sur ses résultats 2012. SOCIETE GENERALE, qui déjà a prévenu mi-janvier que ses résultats du quatrième trimestre inscriraient des charges exceptionnelles liées à la réévaluation de sa dette et à sa participation au capital du courtier Newedge détenu conjointement avec Crédit agricole, perd 1,7%. BNP PARIBAS abandonne 1,67%.

* ESSILOR perd 2,96%, le broker Exane BNP Paribas ayant réduit sa prévision de croissance organique pour le groupe en 2013 et abaissé sa recommandation sur la valeur de "surperformance" à "neutre".

* De nombreuses CYCLIQUES pâtissent de la situation économique et des craintes liées aux résultats. ACCOR cède 2,09%, VALLOUREC 1,94% et RENAULT 1,8%.

* EDF perd 1,74%. Le groupe a confirmé une information du journal Le Parisien-Aujourd'hui en France selon laquelle des centaines de milliers de clients de l'électricien ont reçu, depuis plusieurs mois, de faux courriels destinés à récupérer leurs coordonnées bancaires.

* A rebours de tendance, TECHNIP reprend 2,41%, meilleure performance des rares hausses du CAC 40 au lendemain d'une baisse de 7% consécutive à un important "profit warning" lancé par l'italien SAIPEM (+3% après une chute de 34% mercredi).

CGG VERITAS (-4% mercredi) avance de 0,1%.

* STMICROELECTRONICS gagne 0,47% malgré une aggravation de sa perte trimestrielle. L'entreprise a déclaré qu'elle pourrait avoir besoin de 500 millions de dollars (369 millions d'euros) pour se désengager de sa coentreprise avec Ericsson dans les semi-conducteurs pour mobiles.   Suite...

 
Crédit Agricole reculait de 3,25%, plus forte baisse du CAC 40, vers 12h57, la valeur pâtissant d'un possible avertissement que la banque française pourrait lancer sur ses résultats 2012. L'indice français perdait à la même heure 0,89%. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pélissier