Le recul du chômage en Allemagne ne dope pas la consommation

jeudi 31 janvier 2013 12h20
 

par Noah Barkin

BERLIN (Reuters) - Le taux de chômage a baissé contre toute attente en janvier en Allemagne, mais cela ne s'est pas pour autant traduit, bien au contraire, par une hausse de la consommation des ménages, selon des données officielles publiées jeudi offrant un tableau contrasté de la première économie de la zone euro.

Selon le Bureau fédéral du travail, le nombre de demandeurs d'emploi a reculé de 16.000 le mois dernier, en données ajustées des variations saisonnières et le taux de chômage est revenu à 6,8%, un niveau proche de son plus bas record d'après la réunification du pays.

Ces données seront sans nul doute bien accueillies par le gouvernement dirigé par Angela Merkel à quelques mois d'élections législatives programmées en septembre.

Mais les chiffres relatifs à l'emploi sont contrebalancés par d'autres statistiques montrant que les ventes au détail en Allemagne ont subi en décembre leur plus forte baisse depuis plus de trois ans.

Elles ont ainsi reculé de 1,7% en données réelles par rapport au mois précédent alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse de 0,1% seulement.

En outre, la fédération de la distribution HDE a dit anticiper une baisse de ces ventes en données réelles sur l'ensemble de l'année 2013.

"Ce sont des chiffres décevants. Les consommateurs ne veulent pas ouvrir leur portefeuille", a noté Christian Schulz, économiste chez Berenberg Bank au sujet des ventes au détail.

Sur un an, la baisse des ventes au détail, considéré comme un indicateur particulièrement volatil, atteint 4,7% contre -1,6% attendu, le recul le plus marqué depuis mai 2009.   Suite...

 
Centre pour l'emploi à Berlin. Le taux de chômage a baissé contre toute attente en janvier, en données ajustées des variations saisonnières, revenant à 6,8%, un niveau proche de son plus bas record d'après la réunification du pays. /Photo d'archives/REUTERS