Lafuma s'attend à une baisse de son chiffre d'affaires en 2013

jeudi 31 janvier 2013 09h38
 

PARIS (Reuters) - Lafuma a prévenu jeudi que son chiffre d'affaires s'inscrirait en recul sur l'exercice 2012-2013 en raison d'un contexte de consommation défavorable en Europe et en Asie.

Sur les trois premiers mois de l'exercice en cours correspondant à la période d'octobre à décembre, le groupe spécialisé dans les équipements sportifs a vu son chiffre d'affaires reculer de 15,7% à périmètre et changes constants, à 41,3 millions d'euros.

Dans un communiqué, Lafuma, dont le suisse Calinda vient d'acquérir 15% du capital, explique affronter "un marché particulièrement atone en Europe et un marché asiatique moins dynamique que lors des saisons précédentes".

Toutes les marques du groupe ressortent en baisse, le chiffre d'affaires du pôle outdoor (Lafuma) reculant de 18% (à périmètre et changes constants), celui du pôle surf (Oxbow) de 44,2% et celui du pôle montagne (Millet, Eider et Killy) de 5,9%.

Dans ce contexte, Lafuma s'attend à une baisse de son chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'exercice fiscal 2012/2013, "même si la tendance négative observée sur le premier trimestre devrait être plus faiblement prononcée sur les prochains trimestres".

Lafuma précise que sa rentabilité est affectée par ce recul de l'activité mais que la cession de la marque Le Chameau pour 16,5 millions d'euros, annoncée en octobre, devrait lui permettre d'assurer son besoin en fonds de roulement.

A la Bourse de Paris, le titre Lafuma cédait jeudi à l'ouverture 2,5% à 19,50 euros, dans des volumes représentant déjà 92% de la moyenne des échanges quotidiens des trois derniers mois, après seulement 10 minutes de cotation.

La capitalisation boursière ressort à 68 millions d'euros.

Blandine Hénault, édité par Marc Joanny

 
Philippe Joffard, PDG de Lafuma. Le groupe spécialisé dans les équipements sportifs a prévenu jeudi que son chiffre d'affaires s'inscrirait en recul sur l'exercice 2012-2013 en raison d'un contexte de consommation défavorable en Europe et en Asie. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau