Résultats moins bon que prévu pour Shell au 4e trimestre

jeudi 31 janvier 2013 10h46
 

par Andrew Callus

LONDRES (Reuters) - Royal Dutch Shell a annoncé jeudi un bénéfice trimestriel ajusté inférieur aux attentes et ses difficultés à remplacer ses réserves inquiètent les investisseurs même si le groupe continue d'investir tout en augmentant son dividende.

Sur les trois derniers mois de 2012, le bénéfice ajusté de Shell est ressorti à 5,582 milliards de dollars, contre 4,846 milliards un an auparavant, alors que les analystes financiers interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne 6,2 milliards.

La déception liée à des performances inférieures aux attentes en Asie-Pacifique et aux Etats-Unis a été en partie compensée par la promesse d'une augmentation de 4,7% de l'acompte sur dividende au titre du premier trimestre.

A la Bourse de Londres, le titre Royal Dutch Shell reculait néanmoins de 1,28% à 22,76 livres vers 9h35 GMT alors que l'indice Stoxx 600 de l'énergie cédait 0,07%.

Des analystes expliquent que la vigueur des cash-flows du groupe justifie l'augmentation de la distribution aux actionnaires mais ils se disent préoccupés par la faiblesse du ratio de remplacement des réserves, tombé à 44% seulement en 2012 et que le groupe prévoit à 84% en moyenne sur les trois prochaines années.

"Ils sont un peu courts sur ce critère et c'est préoccupant", résume Stuart Joyner, d'Investec.

La compagnie prévoit une trésorerie de 175 à 200 milliards de dollars sur la période 2012-2015 et des investissements de 120 à 130 milliards, dont 33 milliards de dollars pour l'année prochaine.

Une partie de cette somme sera consacrée à des investissements dans des zones controversées, telles qu'au Nigeria, où sa filiale a été jugée par un tribunal néerlandais en partie responsable d'une pollution, et en Arctique, où le géant pétrolier a subi plusieurs incidents l'an dernier qui ont suscité des interrogations sur la sécurité des forages en mer.   Suite...

 
Royal Dutch Shell, le géant pétrolier anglo-néerlandais, a annoncé jeudi un bénéfice trimestriel ajusté inférieur aux attentes, tout en disant vouloir augmenter sa production d'hydrocarbures malgré des perspectives incertaines dans certaines parties du monde. /Photo d'archives/REUTERS/Adrees Latif