Le gel salarial chez Renault ne concernera pas forcément Ghosn

mercredi 30 janvier 2013 22h50
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Le gel des salaires envisagé par Renault cette année pour améliorer sa compétitivité concernera aussi les dirigeants du groupe, mais pas forcément le PDG Carlos Ghosn, dont la rémunération relève du conseil d'administration.

"Le gel des salaires qu'on a proposé pour 2013 sera valable pour tout le monde", a déclaré Gérard Leclercq, directeur des opérations France de Renault à des journalistes à l'issue d'une audition devant la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

"Les membres du comité exécutif, comme l'ensemble des salariés, auront zéro pour cent d'augmentation sur l'année 2013 sur la partie fixe et variable."

"En ce qui concerne le président Carlos Ghosn, sa rémunération est décidée en conseil d'administration, donc c'est quelque chose qui m'échappe totalement, c'est la décision souveraine du conseil d'administration", a-t-il ajouté.

L'accord de compétitivité que Renault négocie actuellement avec ses syndicats prévoit un gel des salaires en 2013 et une limitation des augmentations à +0,5% en 2014 et à +0,75% en 2015.

Dans le cadre des négociations, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici et plusieurs syndicats ont appelé Carlos Ghosn à la modération salariale.

"L'Etat actionnaire aussi est attentif à la rémunération du premier dirigeant, M. Ghosn", a déclaré lundi Pierre Moscovici. "Quand une entreprise rencontre de telles difficultés, il faut en effet qu'il y ait cet effort de décence qui soit fait, et j'appelle à ce qu'il le soit."

Carlos Ghosn a touché sur l'exercice écoulé près de 13 millions d'euros - 9,92 millions chez Nissan et 2,79 millions chez Renault.   Suite...

 
Le gel des salaires envisagé par Renault cette année pour améliorer sa compétitivité concernera aussi les dirigeants du groupe, mais pas forcément le PDG Carlos Ghosn, dont la rémunération relève du conseil d'administration. /Photo prise le 29 janvier 2013/REUTERS/Ina Fassbender