Wall Street finit en légère baisse malgré la Fed

mercredi 30 janvier 2013 22h28
 

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse modérée mercredi malgré l'engagement renouvelé de la Réserve fédérale de maintenir sur le long terme une politique monétaire très accommodante, la place boursière américaine ayant accusé le coup d'une contraction inattendue du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,32%, soit 44,00 points, à 13.910,42. Le S&P-500, plus large, a perdu 5,88 points, soit 0,39%, à 1.501,96. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 11,35 points (-0,36%) à 3.142,31.

La Réserve fédérale américaine a réaffirmé mercredi que son plan de rachats d'actifs, à hauteur de 85 milliards de dollars par mois, resterait en place tant que les perspectives en matière d'emploi ne s'étaient pas significativement améliorées.

Elle a déclaré que la croissance économique avait marqué une pause ces derniers mois, tout en attribuant cela à des facteurs transitoires, comme des intempéries météorologiques.

Les données du produit intérieur brut (PIB) américain, publiées dans la journée, semblent donner raison à la Fed puisque celles-ci ont montré une contraction au quatrième trimestre, une première depuis le deuxième trimestre 2009.

Ceci étant dit, comme la Fed, les économistes pensent qu'il ne faut pas trop s'alarmer, notant également des phénomènes passagers.

"Il est intéressant de voir que la Fed a concentré toute son attention sur les chiffres du PIB, insistant sur le ralentissement de l'activité du fait de facteurs transitoires (...)", a déclaré Tom Porcelli, économiste en chef chez RBC Capital Markets.

L'indice S&P 500 est resté au-dessus de la barre de 1.500 points et est bien parti pour enregistrer son meilleur mois de janvier depuis 1997 et son meilleur mois depuis octobre 2011.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE WALL STREET