La médecine de spécialité a tiré l'activité d'Ipsen en 2012

mercredi 30 janvier 2013 08h08
 

PARIS (Reuters) - Ipsen a fait état mercredi d'une hausse de 5,1% de son chiffre d'affaires en 2012, tiré par la progression supérieure aux attentes de ses ventes de médecine de spécialité.

Le laboratoire pharmaceutique a enregistré un chiffre d'affaires de 1,219 milliard d'euros, en hausse de 3,3% hors effets de change.

Les ventes de médecine de spécialité sont ressorties en hausse de 11,3% hors effets de change en 2012, alors que le groupe avait dit tabler sur une croissance de l'ordre de 10%.

Le groupe a profité de la progression de ses ventes de médicaments en endocrinologie (+13,5% hors effets de change), neurologie (+10,8%) et urooncologie (+9,6%).

En 2012, le poids des produits de spécialité a atteint 70,7% des ventes totales du groupe, contre 65,5% un plus tôt, a indiqué Ipsen dans un communiqué.

De leur côté, les ventes de médecine générale ont baissé moins que prévu l'année dernière, de 13,2% hors effets de change contre un repli d'environ 15% attendu par Ipsen.

La baisse reste néanmoins particulièrement prononcée en France (-29,7%), en raison des conséquences du durcissement de l'environnement concurrentiel et du renforcement de la mise en oeuvre de la mesure dite du tiers-payant.

L'année dernière, les médicaments de médecine générale ont représenté 26,6% des ventes consolidées du laboratoire, contre 31,8% un an auparavant.

Sur le seul quatrième trimestre, le chiffre d'affaires d'Ipsen a reculé de 0,3% à 294,9 millions d'euros, pénalisé par le repli de l'activité en Europe de l'Ouest et en Amérique du Nord.   Suite...