Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

mardi 29 janvier 2013 08h58
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, attendue inchangée à l'ouverture, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 cédant 0,01% à 8h20, avant la réunion monétaire de la Réserve fédérale et la publication des chiffres mensuels de l'emploi américain cette semaine.

* VALEURS CYCLIQUES - La confiance du consommateur devrait s'améliorer pour la première fois en quatre mois en février, selon l'institut GfK, son étude publiée mardi montrant que les inquiétudes liées à la crise de la dette de la zone euro se sont apaisées, ce qui alimente les espoirs de voir la demande des ménages alimenter la croissance.

* BANQUES - Berenberg a entamé la couverture de BNP PARIBAS, CREDIT AGRICOLE et SOCIETE GENERALE avec des recommandations à la vente.

* EADS - Airbus, filiale d'EADS, a prévenu l'industrie aérienne des risques liés aux batteries lithium-ion près d'un an avant les incidents qui ont conduit à la suspension des vols des 787 Dreamliners de son concurrent Boeing, montre un document obtenu par Reuters.

* EIFFAGE - Une information judiciaire pour "faux" a été ouverte fin 2012 par le parquet de Lille sur les conditions d'attribution en 2008 du chantier du Grand stade de Lille au groupe de BTP Eiffage, rapporte Libération.

* THALES - La Direction générale de l'armement (DGA) a notifié à Thales un contrat de 55 millions d'euros portant sur la modernisation du Rafle, produit par Dassault Aviation.

Ce contrat porte sur le développement du Pod de désignation laser de nouvelle génération du Rafale.

* INGENICO a annoncé un accord de principe avec le fonds Summit Partners en vue d'acquérir Ogone, spécialiste européen des services de paiement en ligne, pour une valeur d'entreprise de 360 millions d'euros.

* SECHE ENVIRONNEMENT - Saur, en pleine restructuration financière, espère avoir finalisé ses négociations sur son refinancement et sa recapitalisation d'ici juin, a déclaré aux Echos son directeur général Olivier Brousse, ajoutant que des financiers et des fonds d'infrastructures étaient intéressés par la société.   Suite...

 
EADS, à suivre mardi à la Bourse de Paris. Sa filiale Airbus a prévenu l'industrie aérienne des risques liés aux batteries lithium-ion près d'un an avant les incidents qui ont conduit à la suspension des vols des 787 Dreamliners de son concurrent Boeing. /Photo d'archives/REUTERS