Les valeurs à suivre à Wall Street

lundi 28 janvier 2013 14h17
 

NEW YORK (Reuters) - Liste des principales valeurs à suivre lundi à Wall Street.

* CATERPILLAR a publié lundi un bénéfice trimestriel en baisse de 55%, ses clients ayant vendu leurs stocks existants plutôt que d'acheter de nouvelles machines.

* GENERAL MOTORS pourrait reconsidérer sa stratégie dans les pays émergents en raison de son alliance avec PSA Peugeot Citroën, a déclaré dans une interview à Reuters le directeur général du constructeur automobile, Dan Akerson.

Par ailleurs, GM, à nouveau délogé par Toyota de la place de numéro un mondial du secteur en termes de ventes, a dit qu'il allait mettre en place une troisième équipe de production sur un site au Brésil, créant ainsi 2.630 emplois. et

* BIOGEN IDEC a publié lundi un bénéfice en léger recul au quatrième trimestre, à 292 millions de dollars, soit 1,23 dollar par action, contre 300 millions ou 1,22 dollar par action un an auparavant. Hors exceptionnels, le BPA est de 1,40 dollar et le chiffre d'affaires s'est affiché à 1,4 milliard de dollars.

Le groupe table sur une croissance de son chiffre d'affaires de 10% en 2013 et sur un BPA annuel hors exceptionnels de 7,15 à 7,25 dollars. Les analystes misent sur un BPA de 7,27 dollars.

* US AIRWAYS et AMR, maison mère d'American Airlines, sont en train de finaliser des négociations de fusion, les deux points d'achoppement restant la valorisation et la structure de la future direction, ont dit vendredi quatre personnes proches du dossier.

* JOHNSON & JOHNSON a mis en vente sa division de produits d'hygiène féminine, a rapporté vendredi le Wall Street Journal, cette activité ne faisant plus partie de ses priorités en termes de croissance.

Selon le quotidien, cette division, dont le chiffre d'affaires s'est établi à 1,6 milliard de dollars en 2012, pourrait intéresser des fonds d'investissement.   Suite...

 
Caterpillar, à suivre à la Bourse de New York, a publié lundi un bénéfice trimestriel en baisse de 55%, ses clients ayant vendu leurs stocks existants plutôt que d'acheter de nouvelles machines. /Photo d'archives/REUTERS/Ivan Alvarado