La BaFin ouvre une enquête spéciale sur Deutsche Bank

lundi 28 janvier 2013 08h47
 

FRANCFORT (Reuters) - L'autorité de régulation financière allemande a ouvert une enquête spéciale sur quatre établissements, dont Deutsche Bank, dans le cadre du dossier de soupçons de manipulation du taux interbancaire Euribor, rapporte lundi le journal Süddeutsche Zeitung.

Une enquête spéciale est le degré d'investigation le plus élevé que le régulateur peut déclencher à l'encontre d'une banque.

Selon le quotidien allemand, la BaFin se penche également sur Portigon, groupe bancaire résultant du démantèlement de l'établissement autrefois connu sous le nom de WestLB.

Personne n'était disponible pour commenter l'information, ni chez les deux banques citées ni chez le régulateur.

Selon le Süddeutsche Zeitung, la BaFin a ouvert cette enquête spéciale après avoir demandé des informations à toutes les banques allemandes concernées par la fixation du taux Euribor.

L'Euribor, taux de référence de la zone euro, et le Libor, taux d'intérêt interbancaire offert à Londres, sont les deux baromètres des échanges de crédit entre banques et servent de référence à une multitude de produits financiers. Ils sont tous deux fixés sur la base de taux soumis par les banques.

L'enquête sur l'Euribor est éclipsée par celle menée sur le Libor, dans le cadre de laquelle Barclays et UBS ont déjà accepté de payer des amendes de respectivement 362 millions d'euros et 1,16 milliard.

Deutsche Bank fait également l'objet d'une enquête, menée par la BaFin, dans le scandale du Libor. Selon des sources, les autorités financières allemandes auront terminé cette enquête d'ici la fin mars.

Fin juillet, Reuters a rapporté que plusieurs banques faisant l'objet d'une enquête de la Commission européenne sur une manipulation du taux Euribor avaient décidé de coopérer avec les autorités de régulation dans l'espoir d'être condamnées à verser des amendes moins élevées si elles étaient reconnues coupables.   Suite...

 
L'autorité de régulation financière allemande a ouvert une enquête spéciale sur quatre établissements, dont Deutsche Bank, dans le cadre du dossier de soupçons de manipulation du taux interbancaire Euribor, rapporte lundi le journal Süddeutsche Zeitung. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach