Enders propose Lauvergeon et Trichet pour le CA d'EADS

dimanche 27 janvier 2013 22h10
 

par Emmanuel Jarry

PARIS (Reuters) - Anne Lauvergeon devrait faire rapidement son retour à un poste clef en entrant au conseil d'administration d'EADS, que le gouvernement français souhaite la voir présider, 18 mois après son éviction de la direction d'Areva.

Le poste de président du conseil d'administration non exécutif est actuellement occupé par Arnaud Lagardère, dont le groupe éponyme a décidé de se retirer du constructeur aéronautique européen, comme l'allemand Daimler

La constitution du nouveau conseil d'administration du groupe aéronautique européen est un premier test de sa nouvelle indépendance par rapport aux Etats actionnaires que sont la France et l'Allemagne, découlant des accords de décembre 2012 sur la réorganisation de sa gouvernance.

Le ministère français de l'Economie a annoncé dimanche soir qu'Anne Lauvergeon figurait bien parmi les trois noms proposés à Paris par le PDG allemand, Tom Enders, pour être administrateurs de la holding de défense prévue par ces accords, pour protéger les intérêts stratégiques des Etats actionnaires.

Ces trois personnalités - qui auront trois homologues allemands - sont, outre Anne Lauvergeon, l'ex-président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet et le général Bernard Thorette, ancien chef d'état major de l'armée de terre française, a précisé Bercy dans un communiqué.

Selon ce communiqué, "l'Agence des participations de l'Etat (APE) a reçu vendredi 25 janvier de Tom Enders (...) une lettre demandant l'approbation de l'Etat français" concernant ces noms.

"Une réponse approuvant ces trois nominations sera adressée à EADS dans les prochains jours", précise le ministère.

EXIT CAMUS   Suite...

 
Le PDG d'EADS propose la nomination d'Anne Lauvergeon et Jean-Claude Trichet, anciens patrons d'Areva et de la Banque centrale européenne, au conseil d'administration du groupe, a annoncé le ministère français de l'Economie, qui compte approuver "dans les prochains jours." /Photos d'archives/REUTERS/Issei Kato/Sébastien Pirlet