Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

vendredi 25 janvier 2013 08h28
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris.

* CRÉDIT AGRICOLE a annoncé vendredi matin la cession effective d'un bloc de 5,2% du capital de la banque espagnole Bankinter lancée jeudi. Le produit de la vente s'élève à 116 millions d'euros, dégageant ainsi une plus-value de 32 millions. Cette cession améliore les ratios de solvabilité, dit Casa.

* EDF a annoncé jeudi avoir levé environ 6,2 milliards d'euros dans le cadre de plusieurs émissions obligataires hybrides réalisées sur trois devises.

* RENAULT - Nissan, la filiale japonaise de Renault, compte attribuer la fabrication de sa prochaine berline compacte à une usine française du groupe au losange, selon Les Echos.

* JCDECAUX a fait état jeudi d'une croissance organique légèrement supérieure à ses prévisions en 2012 à la faveur du dynamisme de sa division transports, notamment sur les marchés asiatiques, britannique et français.

* NEXITY a annoncé l'annulation par anticipation d'une ligne de trésorerie de 185 millions d'euros après avoir levé 200 millions auprès d'investisseurs institutionnels français par l'intermédiaire d'une émission obligataire à six ans.

* KAUFMAN & BROAD a dit anticiper pour cette année des performances financières comparables à celles de l'an dernier dans un environnement économique difficile, le promoteur immobilier ayant enregistré comme attendu une stabilité de ses résultats pour son exercice 2011-2012.

* BOIRON a déclaré que son résultat opérationnel de 2012 devrait être en progression "significative" par rapport à celui de 2011.

* DEXIA a annoncé que la France, la Belgique et le Luxembourg avaient signé une convention de garantie définitive de refinancement au bénéfice de Dexia Crédit Local, la principale entité active de la banque franco-belge en cours de démantèlement.   Suite...

 
Le titre Crédit agricole figure au rang des valeurs à suivre ce vendredi à la Bourse de Paris, alors que le groupe bancaire a annoncé la cession effective d'un bloc de 5,2% du capital de la banque espagnole Bankinter lancée jeudi, pour un montant de 116 millions d'euros, soit une plus-value de 32 millions. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pélissier