Les marchés émergents soutiennent les ventes de Beiersdorf

jeudi 24 janvier 2013 11h25
 

FRANCFORT (Reuters) - Beiersdorf, le fabricant de la crème Nivea, a annoncé une hausse de ses ventes de 4,7% en 2012, le dynamisme de la consommation dans des pays tels que la Russie et le Brésil compensant la morosité du marché européen.

Le groupe allemand a rapporté pour 2012 un chiffre d'affaires de 6,04 milliards d'euros, alors que le consensus Reuters donnait 6,03 milliards.

Beiersdorf, également propriétaire des cosmétiques de luxe La Prairie et du baume à lèvre Labello, a revu sa prévision de C.A. à la hausse à deux reprises en cinq semaines à la fin de l'année dernière, la stratégie axée sur de nouveau produits et de nouveaux marchés s'étant révélée payante au-delà des attentes.

Le spécialiste de la cosmétique développe son implantation dans des pays tels que la Chine et le Mexique, tandis que son concurrent et compatriote Henkel, qui produit les shampooings Schwarzkopf, mise sur le Brésil, l'Afrique du Sud et la Corée du Sud.

Le groupe a par ailleurs effectué un virage marketing en harmonisant son logo sur l'ensemble de la gamme Nivea.

"Nous avons renforcé notre image de marque Nivea et gagné des parts de marché dans de nombreux pays. Les branches Consumer et Tesa ont toutes les deux réalisé de bons résultats, particulièrement dans les marchés émergents", a expliqué jeudi le président du directoire Stefan Heidenreich.

Mercredi, l'action du groupe anglo-néerlandais Unilever, qui fabrique notamment les crèmes Dove, a atteint son plus haut historique, après avoir publié une croissance plus importante qu'attendu.

Le titre Beiersdorf a également touché un record jeudi à 64,74 euros, avant de redescendre de 0,44% à 63,82 euros

A 9H45 GMT, l'action Beiersdorf s'inscrivait toutefois en recul de 0,11% à 64,03 euros, tandis que Henkel gagnait 2,45% à 63,92 euros. Le Dax, lui était stable (-0,06%).   Suite...

 
Beiersdorf, le fabricant de la crème Nivea, affiche une hausse de ses ventes de 4,7% en 2012. Le chiffre d'affaires 2012 du groupe allemand a atteint 6,04 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Fabian Bimmer