Veolia cible industriels et émergents pour rebondir

jeudi 24 janvier 2013 17h09
 

PARIS (Reuters) - Veolia Environnement a défendu jeudi sa restructuration et sa stratégie, le spécialiste de la gestion de l'eau et des déchets misant en particulier sur la conquête de nouveaux clients industriels et sur les marchés émergents pour retrouver le chemin de la croissance.

Alors que la société subit une importante pression sur ses marges dans l'eau en France et une crise européenne qui affecte les volumes de déchets, elle entend faire passer d'ici 2018 de 35% à plus de 50% la part de ses ventes réalisées avec des clients industriels, en ciblant notamment les groupes pétroliers et gaziers.

Veolia veut également réaliser plus de la moitié de son chiffre d'affaires sur les marchés en croissance d'ici cinq ans, en ciblant en particulier les pays d'Europe centrale et orientale, la Chine et le reste de l'Asie, le Moyen-Orient, l'Australie et l'Amérique latine.

La France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Amérique du Nord représentaient encore près de 65% de son chiffre d'affaires de 29,6 milliards d'euros en 2011.

"Nous nous sommes donné pour Veolia et son avenir une vision, un cap à la fois clair et ambitieux : faire du groupe l'industriel de l'environnement (...), pas une entreprise comme les autres, fût-elle la plus grande, mais l'entreprise de référence de son marché", a déclaré le PDG du groupe, Antoine Frérot, lors d'une présentation à la presse des métiers de Veolia.

En termes de nouveaux marchés, la société compte notamment se développer dans le traitement de l'eau issue de l'exploitation du gaz de schiste et dans le démantèlement de sites nucléaires.

Mais elle prévoit aussi de revoir son offre dans ses métiers traditionnels.

Veolia vise ainsi, dans l'eau, le développement des réseaux intelligents et des prestations d'experts - et non plus d'opérateurs - au service des collectivités. Et, dans la propreté, le groupe table sur le passage de l'élimination à la transformation des déchets.

"UN GROUPE PILOTÉ"   Suite...

 
Antoine Frérot, PDG de Veolia Environnement. Le groupe de services aux collectivités entend réaliser plus de la moitié de son chiffre d'affaires avec des clients industriels d'ici cinq ans. /Photo prise le 1er mars 2012/REUTERS/Jacky Naegelen