La crise profite à Ikea, bénéfice net record en 2011-2012

mercredi 23 janvier 2013 16h15
 

STOCKHOLM (Reuters) - Ikea, numéro un mondial de l'ameublement, affiche un bénéfice net record pour son exercice 2011-2012, porté par une hausse de ses ventes et des gains de parts de marché, le groupe suédois séduisant les consommateurs frappés par l'austérité.

Le bénéfice net de l'entreprise, connue mondialement pour sa politique de bas prix liée notamment au fait que les clients montent eux-mêmes les meubles qu'ils achètent, a bondi de 8% à 3,2 milliards d'euros pour les 12 mois de septembre 2011 à août 2012.

Le groupe, non coté, se dit relativement résistant aux ralentissements économiques, ceux-ci poussant les consommateurs à se tourner vers des produits bon marché.

"Les clients sont de plus en plus sensibles à la valeur, ce qui fait d'Ikea un meilleur choix", écrit la firme dans un rapport annuel.

Le résultat d'exploitation s'est cependant inscrit en recul de 3% à 3,5 milliards de couronnes suédoises (400 millions d'euros), le groupe ayant suivi une politique de réduction des prix tandis que les coûts de ses matières premières et ses stocks augmentaient.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 9,5% pour atteindre le record de 27 milliards d'euros - 4,6% à périmètre comparable -, le groupe ayant gagné des parts sur tous ses marchés.

Le directeur général Mikael Ohlsson a tablé sur une poursuite du rythme de croissance des ventes du groupe d'environ 5% au cours des prochaines années.

Il a précisé qu'en Europe, où Ikea réalise le gros de son activité, le rythme de croissance des ventes était resté assez constant ces dernières années en dépit de la crise.

Le groupe suédois ouvrira au cours de l'exercice en cours, à fin août 2013, cinq à six magasins, tous dans ses marchés déjà existants, après en avoir ouvert onze en 2011-2012.   Suite...

 
Ikea, qui séduit les consommateurs frappés par l'austérité, affiche un bénéfice net record pour son exercice 2011-2012. /Photo prise le 22 janvier 2013/REUTERS/Michael Dalder