L'UE veut aider Lisbonne et Dublin à revenir sur les marchés

mardi 22 janvier 2013 18h53
 

par Jan Strupczewski

BRUXELLES (Reuters) - Les responsables européens étudient les moyens de réduire le fardeau financier des Etats irlandais et portugais afin de leur permettre de se financer de nouveau sur les marchés dès cette année, ce qui pourrait passer par un étalement du remboursement des aides reçues ces dernières années.

Lors d'une conférence de presse à la suite d'une réunion des ministres des Finances de l'Union mardi, Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, a déclaré que l'Ecofin et la Commission avaient confiance en la capacité du Portugal et de l'Irlande à retrouver un accès plein et entier aux marchés des capitaux au terme de leurs plans d'aide.

"L'Ecofin et l'Eurogroupe, avec la Commission européenne, examineront dans les mois à venir les moyens de faciliter ce retour au financement sur les marchés", a-t-il poursuivi, disant que Bruxelles était favorable à l'allongement de la maturité des prêts accordés à Dublin et à Lisbonne.

"Du point de vue de la Commission, je peux dire que nous y sommes en principe favorables (...) Il est dans l'intérêt fondamental, non seulement des deux pays mais également de toute l'Union européenne que l'Irlande et le Portugal se financent de nouveau avec succès sur les marchés financiers."

ALLONGER LA MATURITÉ DES PRÊTS ACCORDÉS

Lundi, les deux pays ont demandé aux ministres des Finances de la zone euro d'étaler une partie du remboursement de l'aide internationale reçue en 2011.

Dublin et Lisbonne souhaitent entre autres allonger la maturité des prêts contractés auprès du FESF (Fonds européen de stabilité financière) et du MESF (Mécanisme européen de stabilité financière), afin de réduire les remboursements prévus en 2016 et 2021 dans le cas du Portugal, en 2016 et 2022 dans celui de l'Irlande.

Une telle extension devrait obtenir la majorité des votes des Etats membres de l'UE pour le FESF et être approuvée à l'unanimité par les 17 pays de la zone euro.   Suite...

 
Les responsables européens étudient les moyens de réduire le fardeau financier des Etats irlandais et portugais afin de leur permettre de se financer de nouveau sur les marchés dès cette année, ce qui pourrait passer par un étalement du remboursement des aides reçues ces dernières années. /Photo d'archives/REUTERS/Susana Vera