Suez Environnement confiant sur sa rentabilité en France

mardi 22 janvier 2013 09h06
 

PARIS (Reuters) - Suez Environnement se veut confiant sur sa rentabilité en France et estime que ses marges dans le marché de l'eau pourraient légèrement augmenter sur les prochaines années à condition d'offrir plus de nouveaux services et d'innovations, déclare son directeur général Jean-Louis Chaussade.

Dans un entretien au Figaro publié mardi, le dirigeant n'anticipe pas la même dégradation de sa rentabilité que son concurrent Veolia Environnement après les renégociations de contrats sur le marché de l'eau en France.

"En réalité, la baisse des prix après renégociation ne signifie pas forcément baisse des marges, surtout si le périmètre des contrats, le montant des investissements, la durée d'amortissement changent", déclare Jean-Louis Chaussade.

Il précise que son groupe conserve ses marges en faisant des gains de productivité et en proposant de nouveaux services comme le "comptage intelligent" ou la détection des fuites. Dans les contrats d'eau en France, Suez Environnement affichent des marges nettes de 4% à 6%.

Fin octobre, le groupe avait fait état d'une amélioration de ses performances au troisième trimestre par rapport au premier semestre et avait maintenu ses objectifs pour 2012, misant notamment sur ses mesures d'économies pour faire face à une situation difficile en Europe.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

 
Le directeur général de Suez Environnement, Jean-Louis Chaussade, a déclaré dans un entretien au Figaro que le groupe se voulait confiant sur sa rentabilité en France et que ses marges dans le marché de l'eau pourraient légèrement augmenter sur les prochaines années à condition d'offrir plus de nouveaux services et d'innovations. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier