Les valeurs à suivre à la mi-séance de la Bourse de Paris

lundi 21 janvier 2013 13h38
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 progresse modérément de 0,26% à 3.751,28 points vers 13h00 dans un marché prudent et plutôt calme en ce jour de fermeture du marché américain pour le Martin Luther King's Day.

* PPR (-1,38%), LVMH (-1,34%) accusent les plus fortes baisses du CAC 40 après la publication par Richemont d'un chiffre d'affaires 2012 en deçà des attentes publié par le suisse.

* CARREFOUR gagne 2,25% à 20,675 euros. Crédit suisse a intégré le titre dans sa liste de valeurs préférées et porté son objectif de cours de 20 à 25 euros.

* ARCELORMITTAL (+2,4%) se reprend et se hisse en tête des hausses du CAC 40 après avoir glissé de près de 4% depuis le début du mois.

* CREDIT AGRICOLE avance de 1,09% à. CA CIB, la banque de financement et d'investissement du Crédit agricole, espère réaliser jusqu'à 200 millions d'euros d'économies d'ici à 2015, rapporte lundi L'Agefi. . SOCIÉTÉ GÉNÉRALE prend 1,37% à 33,695 euros, JPMorgan ayant relevé son objectif de cours de 29 à 39 euros.

* PSA (-3,01%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 sur des prises de bénéfice, le titre ayant progressé de plus de 14% depuis le début de l'année, avant cette correction.

* TECHNICOLOR (+11,06%) est en tête des hausses du SBF 120 dans des volumes fournis, la valeur ayant franchi des résistances techniques situées entre 2,1 et 2,2 euros alors que les investisseurs espèrent qu'une nouvelle technologie développée par le groupe dopera ses résultats.

* Achats à bon compte sur APERAM qui gagne 5,19% après avoir perdu près de 12% en un mois.

* AIR FRANCE-KLM progresse de 4,39%, plusieurs brokers estimant que la perte opérationnelle annuelle serait moins forte que prévu.   Suite...

 
ArcelorMittal était en tête des hausses du CAC 40 (+2,4%) vers 13h, après avoir glissé de près de 4% depuis le début du mois. A mi-séance, l'indice parisien progressait modérément, de 0,26%, à 3.751,28 points. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pélissier