Rebond du résultat 2012 d'Huawei, accélération attendue en 2013

lundi 21 janvier 2013 10h44
 

PEKIN (Reuters) - Huawei Technologies , numéro deux mondial des équipements de réseaux de télécommunications, a fait état lundi d'une hausse de 33% de son bénéfice net en 2012, en rebond après un exercice 2011 qui avait été jugé très décevant.

Le groupe chinois, qui est aussi le sixième constructeur mondial de téléphones portables, a dit anticiper pour cette année une accélération de la croissance de son chiffre d'affaires à la faveur des ventes de smartphones et de services informatiques dématérialisés ("cloud computing").

La directrice financière Cathy Meng, par ailleurs fille du fondateur de l'entreprise Ren Zhengfei, a déclaré que les inquiétudes concernant la sécurité exprimées par des élus américains n'étaient guère susceptibles de freiner la croissance de l'entreprise, qui n'est pas cotée en Bourse.

Elle a également laissé entendre qu'une mise sur le marché de l'entreprise était une possibilité.

Début octobre, un rapport de la Chambre des représentants a découragé les opérateurs de télécommunications américains à faire affaire avec Huawei et son concurrent chinois ZTE du fait de l'influence présumée de Pékin au sein de ces entreprises.

Huawei est aussi confronté à des soupçons liés à des questions de sécurité au Canada et en Australie alors qu'il continue de gagner des parts de marché en Europe, en Afrique et en Asie.

Huawei, qui se situe juste derrière Ericsson dans le classement des équipements télécoms, a fait état d'un bénéfice net, non audité, de 15,4 milliards de yuans (1,88 milliard d'euros) pour 2012, contre 11,6 milliards l'année précédente.

Le chiffre d'affaires a progressé de 8%, à 220,2 milliards de yuans.

Ces résultats, conformes aux projections de Huawei, interviennent au lendemain de l'avertissement de ZTE, qui a dit craindre une perte pouvant aller jusqu'à 2,9 milliards de yuans en raison du non-renouvellement de contrats et de retards dans plusieurs projets.

Lee Chyen Yee, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez