Ralentissement des ventes de Richemont, prudence pour l'Asie

lundi 21 janvier 2013 11h58
 

par Astrid Wendlandt et Emma Thomasson

PARIS/ZURICH (Reuters) - Le groupe de luxe Richemont, qui détient notamment le joaillier Cartier, a émis lundi des prévisions prudentes après avoir annoncé des ventes inférieures aux prévisions au titre de son troisième trimestre.

A taux de change constant, les ventes ont augmenté de 5% entre octobre et décembre à 2,862 milliards d'euros, au lieu d'une hausse de 7,6% anticipée en moyenne par les analystes interrogés par Reuters.

Ces annonces sont sanctionnées par les investisseurs. A 10h45 GMT, le titre accusait une baisse de 5,7% à 74,20 francs. Dans son sillage, Burberry lâchait 1,37% tandis qu'à Paris, LVMH et PPR étaient les plus fortes baisses de l'indice CAC 40 avec des reculs de 1,7% et 1,48% respectivement.

Le groupe suisse a notamment pâti d'une stagnation de ses ventes dans la zone Asie-Pacifique qui dope habituellement ses chiffres. A l'exception de la région Amériques, les ventes ont partout ralenti, a précisé Richemont.

"A ce stade, rien ne permet de dire comment l'activité va évoluer et comment elle évoluera en Asie-Pacifique dans un avenir proche", déclare Richemont dans un communiqué.

La question du ralentissement des ventes en Asie est d'autant plus préoccupante que la clientèle chinoise est désormais la plus importante au monde, devant celle des Etats-Unis.

Ces chiffres tranchent avec les annonces qu'on pu faire Burberry, qui a dit constater un rebond de ses ventes en Chine, ou de Tiffany qui a qualifié le pays de seul "éclaircie".

"Je me garderais bien de jeter le bébé avec l'eau du bain. Je pense qu'une partie des ventes a été décalée en raison de la célébration du nouvel an chinois qui démarre cette année en février au lieu de janvier en 2012", a souligné Jon Cox, de Kepler Capital.   Suite...

 
Joaillerie Piaget, une marque du groupe Richemont, à Zürich. Le groupe de luxe suisse a émis des prévisions prudentes après avoir annoncé des ventes inférieures aux prévisions au titre de son troisième trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann