Enquête sur le fabricant des batteries du Dreamliner

lundi 21 janvier 2013 11h34
 

par Yoshiyuki Osada

KYOTO, Japon (Reuters) - Les enquêteurs japonais et américains chargés du dossier des incidents à répétition qui ont affecté des Boeing 787 "Dreamliner" se sont rendus lundi au siège de GS Yuasa, le fabricant japonais des batteries de l'appareil mises en cause dans deux incidents récents.

Un porte-parole de l'entreprise a déclaré que des enquêteurs de la Federal Aviation Administration (FAA) américaine et du Bureau de l'aviation civile japonais se trouvaient dans l'aile est du complexe de la société à Kyoto, où elle produit les batteries destinées au B787.

Il a ajouté que GS Yuasa et ses techniciens coopéraient à l'enquête.

Tous les B787 en exploitation dans le monde ont été cloués au sol la semaine dernière et Boeing a interrompu les livraisons de ce modèle, le plus récent de sa gamme, à la suite de l'atterrissage d'urgence auquel a été contraint un appareil de la compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA) après un incident sur une batterie lithium-ion à Takamatsu, au Japon.

Quelques jours auparavant, une batterie similaire avait provoqué un début d'incendie sur un B787 de Japan Airlines (JAL) stationné sur un aéroport à Boston, aux Etats-Unis.

Dimanche, le Bureau national de la sécurité des transports américains (NTSB) a exclu qu'une surtension ait été à l'origine de l'incident de Boston et il a étendu ses investigations au chargeur de la batterie et au groupe auxiliaire de puissance de l'avion.

ANOMALIES

"Les résultats ont montré que la batterie avait présenté des anomalies à la fois à Boston et à Takamatsu", a expliqué Shigeru Takano, haut responsable au Bureau de l'aviation civile. "Nous allons examiner si le travail qui a été fait, de la conception à la fabrication, était adapté."   Suite...

 
Enquêteurs japonais auprès d'un 787 de la compagnie All Nippon Airways; sur la tarmac de l'aéroport de Takamatsu. Le ministère japonais des Transports va enquêter sur la société fabriquant les batteries au lithium-ion du 787 Dreamliner de Boeing, conjointement avec l'autorité de l'aviation civile américaine (FAA). /Photo prise le 18 janvier 2013/REUTERS/Issei Kato