Wall Street finit en hausse, Intel pèse sur le Nasdaq

vendredi 18 janvier 2013 22h37
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse vendredi, à de nouveaux pics de cinq ans, soutenue en fin de séance par un projet des Républicains de la Chambre des représentants visant à sortir les négociations budgétaires américaines de l'impasse.

Toutefois, les prévisions décevantes d'Intel annoncées la veille ont pesé sur le Nasdaq.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 53,68 points, soit 0,39%, à 13.649,70 points, son plus haut niveau depuis le 10 décembre 2007. Le S&P-500, plus large, a pris 5,04 points, soit 0,34%, à 1.485,98 points.

Le Nasdaq Composite a très légèrement reculé de son côté, de 1,30 point (-0,04%) à 3.134,71 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a pris 1,2%, le S&P 500 0,9% et le Nasdaq 0,3%, pour leur troisième semaine de hausse d'affilée, à la faveur d'un démarrage globalement positif de la saison des résultats et de signes encourageants pour la reprise de la croissance aux Etats-Unis et en Chine.

Toutefois, à la veille d'un long week-end de trois jours, les investisseurs ont hésité à prendre des paris trop importants quant à l'issue des négociations sur le plafond de la dette, malgré l'initiative des Républicains. Les marchés seront fermés lundi pour le Martin Luther King's Day.

L'annonce en cours de séance, d'une nouvelle dégradation du moral des ménages, revenu à son plus bas niveau depuis plus d'un an, a également limité les gains.

"C'est un chiffre décevant et il a contribué à mettre la pression sur les actifs à risque", a souligné Greg Moore, stratège sur le marché des changes chez TD Securities à Toronto.

"Les marchés ont grimpé ces deux dernières semaines sans beaucoup d'éléments fondamentaux pour les soutenir", a-t-il dit.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS