Renault compte sur l'international pour redresser ses ventes

vendredi 18 janvier 2013 13h45
 

par Gilles Guillaume

BOULOGNE-BILLANCOURT, Hauts-de-Seine (Reuters) - Renault veut retrouver cette année une croissance de ses ventes mondiales, celles-ci ayant baissé de 6,3% l'an dernier même si la vigueur du groupe automobile à l'international a partiellement compensé la chute en Europe.

Le constructeur automobile, qui était resté en croissance chaque année depuis 2009, a vu l'an dernier ses ventes chuter de 18% en Europe mais progresser de 9,1% dans le reste du monde.

"Nous avons très clairement amplifié notre offensive à l'international où nous n'avons jamais vendu autant de voitures", a déclaré Jérôme Stoll, directeur commercial de Renault, au cours d'une conférence de presse.

"En Europe en revanche, dans un marché en crise, nous n'avons clairement pas pu consolider nos positions dans un contexte de surcapacité automobile entraînant une forte agressivité commerciale."

Le concurrent PSA Peugeot Citroën a finalement mieux résisté sur le marché européen (-14,8% en 2012), mais comme il est davantage exposé au Vieux Continent et moins présent dans le reste du monde, il a vu ses ventes totales chuter de 16,5%.

Renault s'est fixé pour objectif de renouer avec la croissance en 2013 grâce à l'international, qui a représenté l'an dernier 50,2% de ses ventes totales, contre 43,1% en 2011. A titre de comparaison, PSA n'atteindra pas la barre des 50% avant 2015.

La Russie est devenue l'an dernier le troisième marché de Renault, derrière la France et le Brésil, passant devant l'Allemagne.

L'action Renault était en tête des hausses de l'indice CAC 40 à la Bourse de Paris après ces annonces, avec un gain de 2,3% à 42,74 euros à 13h30 (+0,01% pour le CAC 40).   Suite...

 
Renault a vu ses ventes mondiales reculer de 6,3% en 2012, la vigueur du groupe à l'international ayant compensé sa chute en Europe, mais pas totalement. /Photo d'archives/REUTERS/Radu Sigheti