Les Bourses européennes terminent en hausse, Paris gagne 0,96%

jeudi 17 janvier 2013 18h15
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi, soutenue comme les marchés américains par des chiffres encourageants sur le marché immobilier et de l'emploi aux Etats-Unis, ainsi que par les bons résultats de Carrefour et du groupe néerlandais ASML.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,96% à 3.744,11 points. Le Footsie britannique a pris 0,46% et le Dax allemand 0,58%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,61%.

Aux Etats-Unis, les mises en chantier de logements ont rebondi en décembre, à leur rythme le plus soutenu depuis juin 2008, et les inscriptions au chômage ont diminué nettement plus que prévu la semaine dernière, à leur plus bas niveau en cinq ans.

Le marché immobilier pourrait ainsi apporter un soutien important à la croissance américaine, tandis que la baisse des inscriptions au chômage est un signal positif pour un marché du travail qui tarde à afficher une reprise franche.

"Les investisseurs commencent à juger les valeurs sur leurs fondamentaux et non plus sur des facteurs macroéconomiques", note Mark Buchanan, responsable de la stratégie chez Crédit Suisse.

Carrefour a bondi de 6,11% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires en légère progression au dernier trimestre 2012. Son concurrent belge Delhaize a pris 10,23% après être parvenu à enrayer la baisse de ses ventes aux Etats-Unis.

ASLM, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, a pris 7,39%. Après un bon quatrième trimestre, le premier équipementier mondial des semiconducteurs a lancé une mise en garde sur ses résultats au premier trimestre, tout en disant percevoir une reprise de la demande dans les mois à venir. Le titre a aussi profité de la perspective d'un rachat d'actions, d'une hausse du dividende et de l'arrivée d'une quatrième génération de semiconducteurs.

EADS a pris 3,9%. Sa filiale Airbus annoncé son intention de livrer un nouveau record de plus de 600 avions en 2013, l'avionneur devant désormais accélérer ses cadences de production pour écouler l'avalanche de commandes de ces dernières années.

Sur le marché obligataire, l'embellie s'est confirmée pour la dette souveraine espagnole. Madrid a placé 4,5 milliards d'euros avec des rendements en baisse.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES