Le 4e trimestre de Citigroup plombé par des charges

jeudi 17 janvier 2013 17h33
 

par David Henry

NEW YORK (Reuters) - Citigroup a publié jeudi un bénéfice trimestriel grevé par 2,32 milliards de dollars de charges exceptionnelles liées à des licenciements et des poursuites judiciaires et prévenu qu'elle aurait besoin de temps pour faire face aux défis auxquels elle est confrontée.

A l'occasion de la première publication de résultats depuis l'entrée en fonctions de son nouveau directeur général, Michael Corbat, la banque américaine a annoncé au titre du quatrième trimestre un bénéfice net en hausse à 1,2 milliard de dollars (900 millions d'euros), soit 38 cents par action.

En dépit des charges, ce résultat net est en hausse par rapport à celui de 956 millions de dollars (0,31 dollar/action) enregistré sur les trois derniers mois de 2011, grâce notamment à un rebond des revenus tirés des activités obligataires.

Mais ce bénéfice est nettement en-deçà des attentes des analystes financiers et, à 16h25 GMT, le titre Citigroup cédait 2,78% à 41,30 dollars alors que l'indice bancaire KBW avançait de 0,11%.

L'action de l'autre grande banque américaine à avoir publié des résultats ce jeudi, Bank of America, était également en repli, de 3,31% à 11,39 dollars, plombée par l'annonce d'une chute de son bénéfice après de nouvelles charges exceptionnelles.

Le contraste est saisissant avec JPMorgan Chase et Goldman Sachs, qui ont toutes deux publié cette semaine des performances nettement supérieures aux attentes.

Après avoir nettement progressé mercredi, les actions JPMorgan et Goldman reculaient de respectivement 0,66% et 0,94%.

ENVIRONNEMENT DIFFICILE   Suite...

 
Citigroup affiche un bénéfice trimestriel net en hausse à 1,2 milliard de dollars, grevé par 2,32 milliards de dollars de charges exceptionnelles liées à des licenciements et des poursuites judiciaires. /Photo d'archives/REUTERS/Carlo Allegri