L'Espagne emprunte à des rendements en baisse

jeudi 17 janvier 2013 12h48
 

MADRID/PARIS (Reuters) - L'Espagne a tiré parti jeudi d'une amélioration du sentiment des investisseurs vis-à-vis des pays du sud de la zone euro et a vu ses coûts de financement diminuer, assurant d'ores et déjà en deux adjudications seulement près de 9% de ses besoins de financement de l'année à moyen et long terme.

L'Espagne compte adjuger 121,3 milliards d'euros d'emprunts à moyen et long terme cette année, une hausse de 7,6% par rapport à 2012.

Le Trésor a adjugé un peu plus de 4,5 milliards d'euros de dette à échéances 2015, 2018 et 2041, soit le montant maximal prévu.

Madrid a placé pour 2,409 milliards d'euros d'obligations 2015 à un rendement moyen de 2,713%, contre 3,358% lors de la précédente adjudication à trois ans, le 13 décembre. La demande sur cette ligne a été 2,0 fois supérieure à l'offre, contre 4,8 fois le mois dernier.

Pour l'adjudication à cinq ans, d'un montant total de 1,584 milliard d'euros, le rendement moyen est revenu à 3,770% contre 3,988% le 10 janvier. Le ratio de couverture ressort à 2,3 contre 2,6 la semaine dernière.

Le Trésor a enfin adjugé pour 512 millions de titres arrivant à échéance en 2041, à un rendement moyen de 5,696% contre 6,002% lors de la dernière adjudication comparable, en mai 2011. Le ratio de couverture est demeuré inchangé à 2,0.

"Les rendements ont baissé par rapport à l'adjudication précédente et la demande semble bonne. C'est conforme à la tendance qu'on a observée jusqu'à présent, reflet d'une liquidité solide et d'un sentiment amélioré vis-à-vis des périphériques", commente Alan McQuaid (Merrion Stockbrokers).

"L'Espagne sera contente du résultat."

L'Italie avait pu lever mardi six milliards d'euros via un nouvel emprunt à 15 ans et réaliser près de 10% de ses besoins de financement de l'année.   Suite...

 
Le Trésor espagnol a adjugé jeudi pour 4,5 milliards d'euros de dette à moyen et long termes, soit le montant maximal prévu, à des rendements en baisse par rapport aux opérations comparables précédentes, continuant de bénéficier de la détente sur les marchés. /Photo d'archives/REUTERS/Susana Vera