Hausse des défaillances d'entreprises en 2012 en France

jeudi 17 janvier 2013 13h21
 

PARIS (Reuters) - Le nombre de défaillances d'entreprises a augmenté de 2,7% en France en 2012 pour atteindre 59.780, un niveau qui reste inférieur au record de 2009, selon les chiffres publiés jeudi par la société de services Altares.

La hausse a été particulièrement marquée au quatrième trimestre, avec 16.067 redressements judiciaires ou liquidations judiciaires directes, en progression de 12,5% par rapport au dernier trimestre de 2011.

En outre, 381 sauvegardes ont été prononcées au quatrième trimestre 2012, portant le total sur l'an dernier à 1.498.

En 2009, 62.313 défaillances avaient été recensées.

Le secteur de la construction a concentré 29% des défaillances l'an dernier, le nombre de procédures collectives atteignant 17.300 (+2,2%). L'essentiel des dépôts de bilan concernent le bâtiment (15.000) avec une tendance stable, tandis que l'immobilier voit le nombre de procédures augmenter de 13% à 2.400.

"Sur le 4e trimestre, les chiffres s'affolent avec un secteur du bâtiment qui ressort à +11% et l'immobilier à +34%", souligne Altares.

Le commerce est le deuxième secteur le plus touché avec 23% des jugements, en hausse limitée à 1,5% grâce à la résistance du secteur de la vente de détail (+0,4%).

L'industrie résiste plus que les autres secteurs, avec une baisse de 1% du nombre de défaillances.

"L'industrie manufacturière fait mieux que résister avec un nombre de défaillances d'entreprises (3.000) encore en légère baisse en 2012 (-1%) mais surtout à un niveau historiquement bas", ajoute Altares. "La plupart des métiers industriels sont dans le vert, mais quelques uns souffrent encore beaucoup, comme la fabrication de vêtements de dessus ou la mécanique industrielle."

La situation s'est le plus sensiblement retournée dans le transport et la logistique où, après une forte baisse en 2011, les défaillances d'entreprises ont augmenté de 11% en 2012 (1.953 procédures).

Jean-Baptiste Vey, édité par Yann le Guernigou

 
LES DÉFAILLANCES D’ENTREPRISES