Bond des ventes d'EBay au 4e trimestre, prudence pour 2013

jeudi 17 janvier 2013 07h37
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - EBay a fait état mercredi de résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes, ce qui n'a pas empêché le numéro un mondial des ventes aux enchères sur internet de se montrer prudent pour 2013.

Dans des échanges d'après-Bourse, après une baisse initiale, le titre eBay avançait de près de 2%.

Le chiffre d'affaires d'eBay est ressorti en hausse de 18% à quatre milliards de dollars (3,01 milliards d'euros) sur le quatrième trimestre contre un consensus de 3,98 milliards.

Le numéro un mondial des ventes aux enchères sur internet a dégagé sur les trois derniers mois de 2012 un bénéfice net de 927 millions, soit 0,70 dollar par action, contre 789 millions (0,60 dollar/action) il y a un an et 0,69 dollar attendu par les analystes financiers selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

"Ce sont de très bons chiffres", a déclaré Bill Smead, analyste chez Smead Capital Management, qui détient des titres eBay.

Ces dernières années, eBay avait connu une croissance moins forte de son activité que le commerce électronique en général ou encore celle d'Amazon.com.

Mais, à la faveur d'une amélioration des capacités de recherche et des transactions faites à partir de terminaux mobiles, le groupe a attiré de centaines de milliers de nouveaux clients au cours de l'année écoulée.

Dans la foulée de la hausse de l'action eBay, le titre Amazon.com avançait de quelque 1% en après-Bourse. Le numéro un mondial du commerce en ligne doit publier ses résultats trimestriels le 29 janvier.

EBay a dit attendre pour 2013 un chiffre d'affaires compris entre 16,0 et 16,5 milliards d'euros et un bénéfice par action allant de 2,70 à 2,75 dollars.

Les analystes avaient anticipé respectivement 16,3 milliards de dollars et 2,74 dollar.

Alistair Barr, Benoît Van Overstraeten pour le service français

 
EBay a fait état mercredi de résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes, avec notamment un chiffre d'affaires en hausse de 18% à quatre milliards de dollars (3,01 milliards d'euros) contre un consensus de 3,98 milliards. /Photo d'archives/REUTERS/Neil Hall