Contrat de plus d'un milliard de dollars en Inde pour Alcatel

mercredi 16 janvier 2013 10h00
 

BOMBAY/PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent a annoncé mercredi la signature d'un contrat de plus d'un milliard de dollars (750 millions d'euros environ) sur huit ans avec Reliance Communications, le troisième opérateur indien de téléphonie.

Ce contrat, qui porte sur la gestion de réseaux et de services de Reliance dans le Sud et l'Est de l'Inde, se traduira par le transfert à Alcatel-Lucent d'environ 4.000 salariés, soit 15% des effectifs du groupe indien.

Alcatel et Reliance avaient créé en 2008 une coentreprise avec Reliance Communications pour gérer le réseau du groupe indien dans le cadre d'un contrat de 750 millions de dollars sur cinq ans. Cette coentreprise sera dissoute à la suite du nouveau contrat, a précisé Gurdeep Singh, directeur général des activités mobiles de l'opérateur indien.

Le nouveau contrat porte à la fois sur les réseaux fixes et mobiles, jusqu'à présent gérés de façon indépendante, précise de son côté Alcatel-Lucent dans un communiqué. Munish Seth, PDG d'Alcatel Inde, qui présente le nouvel accord comme "l'un de nos contrats les plus vastes et les plus stratégiques".

Le groupe franco-américain explique que le transfert au sein de ses effectifs de 4.000 salariés de Reliance leur ouvrira "des opportunités au niveau mondial", sans plus de précision.

A la Bourse de Paris, l'action Alcatel-Lucent gagnait 1,2% à 1,267 euro à 9h45 alors que l'indice Stoxx 600 des valeurs technologiques cédait 0,17%.

Reliance Communications, contrôlé par le milliardaire Anil Ambani, comptait 134 millions de clients en Inde en novembre selon les statistiques de l'autorité de régulation du secteur, ce qui le classe au troisième rang d'un marché de près de 900 millions d'utilisateurs.

Aradhana Aravindan; Véronique Tison et Marc Angrand pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

 
Alcatel-Lucent a signé un contrat de plus d'un milliard de dollars (750 millions d'euros environ) sur huit ans avec Reliance Communications, le troisième opérateur indien de téléphonie. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea