Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

mercredi 16 janvier 2013 08h48
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, qui devrait ouvrir en légère baisse, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 échéance janvier reculant de 0,12% vers 08h15.

* CASINO a vu sa croissance organique ressortir à 3,2% au quatrième trimestre, la progression de ses ventes à l'international ayant permis de compenser un décrochage de ses hypermarchés en France.

* FAURECIA a avancé à mardi soir la publication de ses résultats 2012 en raison d'un dérapage de sa dette imputable à la dégradation du marché automobile en Europe au cours des mois passés.

* Le secteur AUTOMOBILE pourrait réagir après l'annonce d'un nouveau recul (-16,3%) des immatriculations de voitures neuves en décembre dans l'Union européenne, 15e mois consécutif de baisse. Sur l'ensemble de l'année 2012, elles ont baissé de 8,2%.

* VEOLIA, EDF-Un mandataire ad hoc désigné par le tribunal de commerce de Paris propose que Veolia Environnement et EDF prêtent 500 à 600 millions d'euros à leur filiale de services énergétiques Dalkia International, chacun à hauteur de sa participation, pour sortir la société de son impasse financière, écrit mercredi le quotidien Les Echos.

* GDF SUEZ-Les deux réacteurs nucléaires exploités en Belgique par Electrabel, filiale de GDF Suez, et contraints à l'arrêt depuis plusieurs mois ne devront pas forcément rester définitivement arrêtés, a déclaré mardi l'autorité de contrôle belge, qui a toutefois réclamé de nouveaux tests et des informations supplémentaires.

* EADS - La compagnie tunisienne Syphax Airlines a annoncé mardi qu'elle avait commandé dix Airbus afin de renforcer sa flotte et d'ouvrir des lignes vers les Etats-Unis et l'Asie.

* AÉROPORTS DE PARIS a annoncé mardi un recul de 1,8% de son trafic en décembre dernier par rapport à décembre 2011. Sur l'ensemble de l'année dernière, le trafic a progressé modestement de 0,8%.

* ALCATEL-LUCENT - Le gouvernement examine le prêt de Goldman Sachs et Credit Suisse à Alcatel pour s'assurer qu'il ne menace pas l'avenir du groupe, a dit mardi le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, soulignant que l'Etat avait les moyens de s'opposer à une prise de contrôle.

Raoul Sachs, édité par Benjamin Mallet

 
Le gouvernement examine le prêt de Goldman Sachs et Credit Suisse à Alcatel pour s'assurer qu'il ne menace pas l'avenir d'Alcatel-Lucent, a dit mardi le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, soulignant que l'Etat avait les moyens de s'opposer à une prise de contrôle. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau