Veolia se lance dans le démantèlement de sites nucléaires

mardi 15 janvier 2013 19h26
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Veolia Environnement et le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) ont annoncé mardi un accord stratégique dans l'assainissement et le démantèlement des installations nucléaires, un nouveau marché prometteur pour le numéro un mondial de la gestion de l'eau et des déchets.

Alors que cette activité est aujourd'hui balbutiante pour Veolia, avec un chiffre d'affaires de 30 à 40 millions d'euros, le PDG Antoine Frérot du groupe a précisé qu'elle pourrait représenter des ventes annuelles de 300 à 400 millions d'ici trois à quatre ans.

"Le marché va surgir très rapidement, on n'a pas le temps d'attendre", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Veolia, qui veut développer son expertise en matière d'états des lieux des sites, de déconstruction, de tri ou de conditionnement des déchets, entend plus globalement jouer "un rôle d'ensemblier et d'intégrateur" de la filière.

La société estime ainsi qu'elle ne sera pas en concurrence frontale avec EDF et Areva.

"Nous apportons une garantie d'indépendance à l'égard de la filière nucléaire, Veolia étant un prestataire extérieur à cette filière", a souligné Antoine Frérot.

Evoquant les conflits à répétition avec le PDG d'EDF Henri Proglio, ancien patron de Veolia, Antoine Frérot a en outre assuré qu'ils n'affectaient pas les relations entre les deux groupes : "Il peut y avoir un problème entre les hommes et pas de problème entre les organisations."

Veolia, confronté à une érosion de ses marges dans l'eau en France et à un marché européen des déchets en berne, se lance pour la première fois depuis longtemps dans une activité aux perspectives de croissance clairement prometteuses.   Suite...

 
Antoine Frérot, PDG de Veolia Environnement. Le groupe a annoncé un accord stratégique avec le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) dans l'assainissement et le démantèlement des installations nucléaires, un nouveau marché prometteur pour le numéro un mondial de la gestion de l'eau et des déchets. /Photo prise le 1er mars 2012/REUTERS/Jacky Naegelen