L'aide de la BCE pourrait ne pas être sollicitée en 2013

lundi 14 janvier 2013 16h08
 

BANGALORE (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) ne procèdera probablement pas cette année à des achats d'obligations dans le cadre de son nouveau dispositif "OMT" destiné à aider des pays en difficulté de la zone euro, estime une courte majorité des spécialistes des marchés monétaires interrogés par Reuters.

Treize des 23 professionnels sondés ont dit s'attendre à ce qu'aucun pays de la zone euro, y compris l'Espagne et l'Italie, ne sollicite l'aide de la BCE, une démarche préalable indispensable à la mise en oeuvre de ce dispositif.

L'institution de Francfort a dévoilé en septembre les modalités de ces "opérations monétaires sur titres" au montant théoriquement illimité, qui doivent permettre de soulager la pression que subirait un pays de la zone euro en proie à des difficultés budgétaires ou financières.

"Nous ne prévoyons pas que la BCE utilise ses OMT au vu des conditions de marché actuelles", a dit un trader en référence à la baisse marquée des coûts d'emprunt des pays "périphériques" de la zone euro ces derniers mois.

Il y a peu de temps encore, la plupart des investisseurs et des analystes qui suivent le marché espagnol s'attendaient à ce que Madrid déclenche la mise en oeuvre des OMT en sollicitant une aide au premier semestre de cette année.

Mais le rendement des obligations d'Etat espagnoles à 10 ans sur le marché secondaire, qui avait dépassé 7,5% fin juillet, a fortement décru depuis septembre, revenant vendredi sous 5% pour la première fois depuis mars.

Une forte minorité (10 sur 23) des professionnels interrogés pensent toujours qu'un pays au moins - l'Espagne pour six d'entre eux - finira par bénéficier de l'intervention de la BCE.

"Je ne crois pas que l'amélioration de la situation sur le marché soit définitive. Elle va se détériorer au cours des prochains mois. Tous les problèmes restent posés, aucun d'eux n'est résolu", a expliqué un autre trader.

Deepti Govind, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

 
La Banque centrale européenne (BCE) ne procèdera probablement pas cette année à des achats d'obligations dans le cadre de son nouveau dispositif "OMT" destiné à aider des pays en difficulté de la zone euro, estime une courte majorité des spécialistes des marchés monétaires interrogés par Reuters. /Photo d'archives/REUTERS/Alex Domanski