La "révolution" de Generali ne séduit pas les marchés

lundi 14 janvier 2013 14h41
 

par Lisa Jucca et Myles Neligan

LONDRES (Reuters) - Le nouvel administrateur délégué de Generali Mario Greco s'est engagé lundi à augmenter d'un quart le résultat opérationnel du numéro trois de l'assurance en Europe grâce à un changement de stratégie privilégiant la création de valeur.

Ces annonces n'ont toutefois pas convaincu les investisseurs puisque le titre perdait 3,02% à 14,11 euros vers 13h15 GMT.

Selon un trader basé à Milan, les opérateurs reprochent à l'assureur une trop grande frilosité dans certains de ses objectifs.

"Les nouveaux objectifs financiers de Generali dépassent un peu les attentes", notent les analystes de Cheuvreux. "Il y a quelques points d'interrogation sur les moyens déployés pour atteindre ces objectifs, notamment en matière de fonds propres."

Dans le cadre de son nouveau plan sur trois ans annoncé lundi à Londres, le groupe italien compte augmenter le poids de sa branche assurance non-vie dans son activité globale, investir davantage sur les marchés à forte croissance - en Europe de l'Est et en Asie - et réduire ses coûts de 600 millions d'euros.

La cession d'actifs non stratégiques de Generali - dont la banque privée suisse BSI déjà mise en vente - lui permettra d'engranger quatre milliards d'euros sur trois ans, a-t-il dit.

Mario Greco, nommé en août avec le soutien de Mediobanca, principal actionnaire de Generali, a promis de réaliser un résultat opérationnel supérieur à cinq milliards d'euros, au lieu de quatre milliards qui avaient été envisagés à la fin 2012.

Il est toutefois resté vague en termes d'échéance, se contentant de dire qu'il arriverait à ce résultat "sur l'ensemble du cycle".   Suite...

 
Le nouvel administrateur délégué de Generali Mario Greco s'est engagé à augmenter d'un quart le résultat opérationnel du numéro trois de l'assurance en Europe grâce à un changement de stratégie privilégiant la création de valeur, des annonces qui n'ont toutefois pas convaincu les investisseurs puisque le titre perdait 3,02% à 14,11 euros vers 13h15 GMT./Photo d'archives/REUTERS