EDF sera remboursé de 5 milliards, les clients devraient payer

lundi 14 janvier 2013 20h11
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - EDF a annoncé lundi avoir obtenu le remboursement d'ici à la fin 2018 d'une créance de 4,9 milliards d'euros, ce qui devrait alourdir la facture des ménages.

Cette créance est liée à la contribution au service public de l'électricité (CSPE), une taxe qui permet notamment de financer les énergies renouvelables et représente aujourd'hui selon EDF 9,4% de la facture moyenne des ménages, contre 7,5% au 1er juillet 2012 et 5,8% au 1er janvier 2011.

Les hausses de la CSPE dans les tarifs n'ayant pas suffi à financer l'essor des énergies éolienne et solaire depuis 2007, EDF est parvenu à un accord avec l'Etat qui prévoit le remboursement d'une créance constituée du déficit à fin 2012 - soit 4,3 milliards d'euros environ - et des coûts de portage induits pour EDF (environ 600 millions).

"Au moment où le groupe doit investir massivement dans le parc de production et dans les réseaux, cette charge handicape EDF", ont souligné les ministères de l'Economie et de l'Energie dans un communiqué.

"Les augmentations à venir permettront (...) de résorber progressivement le manque à gagner", ont-ils ajouté, laissant entendre que les consommateurs, et non l'Etat directement, rembourseront EDF.

Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, confirme dans un entretien à paraître mardi dans Les Echos que "le déficit cumulé d'EDF devra être réglé via l'évolution de la contribution au service public de l'électricité".

La CSPE a déjà crû de 3 euros par mégawattheure le 1er janvier, entraînant une hausse de la facture d'électricité des Français de 2,5%, soit environ 15 euros par an et par ménage en moyenne, qui permet de couvrir les charges de service public de l'électricité de 2013.

Cette taxe permet aussi de financer les surcoûts de production et d'achat d'électricité dans les zones non interconnectées (Corse et DOM notamment) et ceux liés aux dispositions sociales (tarif de première nécessité notamment).   Suite...

 
EDF a obtenu le remboursement d'ici à la fin 2018 d'une créance de 4,9 milliards d'euros, ce qui devrait alourdir la facture des ménages. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau