Le 787 va être inspecté, Boeing veut rassurer

vendredi 11 janvier 2013 17h48
 

par Deborah Charles et Alwyn Scott

WASHINGTON/NEW YORK (Reuters) - Les autorités américaines ont ordonné vendredi une inspection détaillée des systèmes critiques du Boeing 787 après la série d'incidents qui ont affecté le Dreamliner, dont une fissure du pare-brise d'un cockpit et une fuite de carburant vendredi au Japon.

L'autorité de l'aviation civile américaine (FAA) a précisé que son enquête porterait à la fois sur la conception, la fabrication et l'assemblage de l'appareil.

"Il y a des inquiétudes concernant les récents incidents qui ont impliqué le Boeing 787", a admis le secrétaire américain au Transport Ray LaHood au cours d'une conférence de presse.

Cette initiative vise à "préserver la confiance" du public dans le Dreamliner, a déclaré de son côté l'administrateur de la FAA Michael Huerta, précisant que les experts vont notamment s'intéresser au système électrique innovant dont sont équipés les 787.

Ce système permet une économie de poids et de carburant en prenant en charge les fonctions hydrauliques et la climatisation à la place des traditionnels systèmes pneumatiques, mais il a connu plusieurs dysfonctionnements et provoqué un incendie lundi à bord d'un appareil de Japan Airlines (JAL) à l'aéroport de Boston.

Boeing a salué l'ouverture de l'enquête et a exprimé dans un communiqué sa "confiance dans le système de conception et de fabrication de la compagnie".

Les incidents qui ont affecté le Dreamliner ne sont pas "exceptionnellement inhabituels" pour un nouvel avion, a assuré le directeur commercial du constructeur américain, Ray Conner, lors de la conférence de presse.

Les autorités américaines se devaient de réagir après les nouveaux incidents qui ont affecté deux 787 vendredi au Japon.   Suite...

 
La compagnie All Nippon Airways annonce qu'une fuite de carburant a été détectée sous le moteur gauche d'un de ses Boeing 787, dernier en date d'une série d'incidents ayant affecté ces derniers jours le "Dreamliner". Un autre appareil du même type appartenant à la compagnie japonaise s'est posé sans dommage vendredi à Matsuyama dans l'ouest de l'archipel après l'apparition d'une fissure sur le pare-brise du cockpit. /Photo prise le 11 janvier 2013/REUTERS/Kyodo