Wall Street ouvre en hausse, encouragée par la Chine

jeudi 10 janvier 2013 15h47
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse jeudi, encouragée par le rebond plus fort que prévu des exportations chinoises en décembre qui laisse espérer un redémarrage plus franc de l'économie mondiale cette année.

Après quelques minutes d'échanges, l'indice Dow Jones gagne 43,24 points, soit 0,32%, à 13.433,75 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,46% à 1.467,68 points et le Nasdaq Composite prend 0,59% à 3.124,21 points.

Les exportations chinoises ont augmenté de 14,1% en décembre en rythme annuel, leur plus haut niveau depuis sept mois, alors que les économistes interrogés par Reuters n'anticipaient que 4%.

Aux valeurs, Ford gagne 2,2% après avoir annoncé le doublement de son dividende versé au premier trimestre, à 0,10 dollar par action.

Apple (+1,5%) est aussi en nette hausse après l'entretien à Shanghai entre son directeur général Tim Cook et le président de China Mobile, pendant lequel les deux hommes ont parlé d'une possible "coopération", selon un porte-parole de la société chinoise.

La baisse du rendement de la dette espagnole, qui est passée jeudi sous 5% pour la première fois depuis mars 2012, contribue aussi à rassurer les investisseurs, note Art Hogan, directeur exécutif de Lazard Capital Markets à New York.

La hausse des inscriptions au chômage la semaine dernière aux Etats-Unis ne pèse pas en revanche sur la tendance, la volatilité de la période des fêtes de fin d'année ne permettant pas de tirer des conclusions claires sur l'état du marché du travail.

Rodrigo Campos, Tangi Salaün pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

 
Wall Street a ouvert en hausse jeudi, encouragée par le rebond plus fort que prévu des exportations chinoises en décembre qui laisse espérer un redémarrage plus franc de l'économie mondiale cette année. Après quelques minutes d'échanges, le Dow Jones gagne 0,32%. Le Standard & Poor's 500 progresse de 0,46% et le Nasdaq prend 0,59%. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid