Les Bourses européennes effacent une partie de leurs gains

mercredi 9 janvier 2013 13h07
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont effacé une bonne partie de leurs gains initiaux à mi-séance et Wall Street est attendu sur une note hésitante, les investisseurs, déjà prudents au début de la saison des résultats, n'ayant pas trouvé de réconfort dans l'annonce d'un rebond faible et inférieur aux attentes de la production industrielle allemande en novembre.

La saison des résultats a débuté sur une note positive : Alcoa a fait état d'une hausse de son bénéfice au quatrième trimestre, la maîtrise des coûts lui ayant permis de compenser les effets de la chute des prix de l'aluminium.

Mais les perspectives ne sont pas aussi roses en Europe, dont la première économie, l'Allemagne, reste sous la menace d'une contraction au quatrième trimestre malgré une hausse de 0,2% de la production industrielle en novembre, inférieure au consensus de 1,0%, après une chute de 2,0% en octobre.

Les Bourses européennes ont un peu accusé le coup après la publication de cette statistique. Le CAC 40 à Paris (+0,08% à 3.709,41 points) et le Dax à Francfort (+0,10%) peinent à se maintenir en territoire positif vers 11h50 GMT. A Londres, le FTSE est mieux orienté et gagne encore 0,38%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 signe une hausse de 0,14%.

Les valeurs télécoms (+1,70%) et bancaires (+1,43%) tirent encore les indices vers le haut.

Celles de la distribution plombent en revanche les marchés en signant la plus forte baisse sectorielle (-0,94%) dans le sillage de Sainsbury (-2,83%), qui a fait état d'un ralentissement de la croissance de ses ventes sur le trimestre écoulé, ou de Carrefour (-1,77%), dont les analystes craignent une chute des ventes au quatrième trimestre.

Le secteur automobile (-0,64%) est également chahuté, à l'image de PSA Peugeot Citroën (-0,77%), qui a annoncé une chute de 16,5% de ses ventes mondiales en 2012.

La chute est encore plus sévère pour Bang & Olufsen (-9,79%) à la Bourse de Copenhague. Le fabricant de chaînes stéréo et de télévisions de luxe a annoncé une baisse plus forte que prévu de son bénéfice trimestriel et des fermetures de magasins.

Sur le marché obligataire, le bon déroulement d'une adjudication d'obligations allemandes à cinq ans a fait bondir les futures sur le Bund, qui ont atteint un plus haut du jour à 143,67, en hausse de 24 points de base (pdb).   Suite...

 
Les Bourses européennes ont effacé une bonne partie de leurs gains initiaux à mi-séance, les investisseurs n'ayant pas trouvé de réconfort dans l'annonce d'un rebond faible et inférieur aux attentes de la production industrielle allemande en novembre. Vers 11h50 GMT, le Dax à Francfort (+0,10%) et le CAC 40 à Paris (+0,08%) peinent à se maintenir en territoire positif. /Photo prise le 9 janvier 2012/REUTERS/Remote/Lizza David