L'Europe et l'Iran font chuter les ventes mondiales de PSA en 2012

mercredi 9 janvier 2013 14h28
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a subi une chute de 16,5% de ses ventes mondiales en 2012, la performance du groupe à l'international, notamment en Chine, n'étant pas parvenue à compenser sa pire performance en Europe depuis 20 ans.

PSA a commercialisé l'an dernier 2,96 millions de véhicules. En excluant les ventes de véhicules en kit, notamment en Iran où les livraisons sont totalement suspendues depuis février à cause des sanctions contre Téhéran, la baisse des ventes de véhicules montés ressort à 8,8%, soit un volume de 2,82 millions d'unités.

Ce recul est surtout imputable au marché européen et bien qu'aucun rebond ne se profile en 2013, PSA compte sur l'international pour renouer avec la croissance de ses ventes mondiales en volume, hors Iran, cette année.

"Le groupe subit de plein fouet la chute durable des marchés européens", a déclaré Frédéric Saint-Geours, directeur des marques du groupe, cité dans un communiqué. "Par ailleurs, la décision de suspendre ses activités de vente d'éléments détachés en Iran (...) a impacté les ventes du groupe en 2012."

"Cette conjoncture rend plus que jamais nécessaire notre stratégie de globalisation."

Au cours d'un petit-déjeuner de presse, Frédéric Saint-Geours a ajouté que le groupe comptait renouer cette année avec une croissance de ses ventes mondiales de véhicules montés, en excluant les ventes d'éléments détachés de janvier et février 2012 qui rendent encore le comparatif défavorable.

Il entend également ramener sa part de marché en Europe autour de 13%, contre 12,7% en 2012 et 13,2% en 2011, sur un marché européen attendu à nouveau en baisse de 3% à 5%, contre -8,6% en 2012.

"Si cette vision du monde s'avère devenir réalité, nous voyons peu de raison de penser que la situation financière de PSA s'améliore cette année", commente Crédit suisse dans une note de recherche.   Suite...

 
Les ventes mondiales de PSA Peugeot Citroënont chuté de 16,5% en 2012. La performance du groupe à l'international, notamment en Chine, n'est pas parvenue à compenser la crise du marché automobile en Europe. /Photo prise le 7 septembre 2012/REUTERS/Vincent Kessler