L'Irlande place 2,5 milliards d'euros d'obligations

mardi 8 janvier 2013 15h07
 

DUBLIN (Reuters) - L'Irlande a placé 2,5 milliards d'euros d'obligations mardi, réalisant ainsi le quart de son objectif de 10 milliards d'euros d'emprunts fixé pour 2013, dans la perspective d'une sortie du plan de sauvetage international dont elle bénéficie depuis 2010.

Dublin a annoncé lundi le lancement de son plan de financement de l'année via la réouverture d'une ligne obligataire d'échéance 2017 ouverte en juillet dernier. Cette émission avait marqué le retour du pays sur le marché de la dette long terme après une longue absence.

L'Agence nationale de gestion du Trésor (NTMA) espérait placer environ deux milliards d'euros, avait indiqué lundi une source proche de l'opération, mais elle a finalement pu en lever davantage grâce à une demande très élevée, qui a totalisé plus de sept milliards d'euros.

"Il y a eu une très forte demande de la part de nombreux fonds de pension, gérants d'actifs et des comptes non spéculatifs. Ce ne sont pas les comptes domestiques, ni les 'hedge funds' qui ont mené la charge, ce qui est très encourageant pour la NTMA", fait remarquer Owen Callan, trader obligataire chez Danske Bank, l'un des chefs de file de l'opération.

"Arriver à émettre 25% de ses besoins pour l'année dès la première semaine de janvier leur donne une nette longueur d'avance ce qui est de bon augure pour l'avenir. Cela prouve que les investisseurs croient au redressement de l'Irlande."

Le montant élevé de la demande a aussi permis à l'agence irlandaise de ramener le taux de rendement aux environs de 3,35% au lieu de 3,45% annoncé initialement, rapportent des banquiers.

Les obligations 2017 avaient d'abord été émises en juillet dernier avec un rendement de 5,9% mais, depuis, l'Irlande a pu ramener le rendement de sa dette au-dessous de ceux de l'Espagne et de l'Italie, grâce aux progrès réalisés en vue du respect des objectifs fixés dans le cadre de son plan de sauvetage.

Dans le cadre de ses préparatifs de sortie du dispositif d'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) d'ici la fin de l'année, Dublin avait aussi pu procéder l'an dernier à deux opérations d'échange de titres.

L'Irlande avait ainsi réduit de 10 milliards d'euros ses besoins de financement et l'agence de la dette avait annoncé son intention de lever 10 milliards supplémentaires cette année pour couvrir les besoins de financement 2014 et l'espoir de rétablir les adjudications mensuelles dans le courant de l'année.

Padraic Halpin, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

 
L'Irlande a placé 2,5 milliards d'euros d'obligations mardi, réalisant ainsi le quart de son objectif de 10 milliards d'euros d'emprunts fixé pour 2013, dans la perspective d'une sortie du plan de sauvetage international dont elle bénéficie depuis 2010. /Photo d'archives/REUTERS/Cathal McNaughton