La France, premier marché européen pour la voiture électrique

mardi 8 janvier 2013 10h33
 

PARIS (Reuters) - La France a été en 2012 le premier marché européen pour les voitures électriques, représentant 35% des immatriculations de ce type de motorisation dans l'Union, selon les chiffres de l'Association professionnelle pour le développement de la mobilité électrique (Avere).

Loin derrière en deuxième position, la Norvège a représenté 15% des immatriculations de voitures électriques en 2012, l'Allemagne se classant troisième avec 13%, a précisé mardi l'Avere dans un communiqué.

Si le marché automobile français global a chuté l'an dernier de 14% environ, les ventes de véhicules électriques ont plus que doublé. Malgré ce décollage, le marché reste encore confidentiel : les immatriculations de voitures et d'utilitaires électriques ont atteint en tout quelque 9.300 unités, soit 0,4% sur un total de 2,3 millions de véhicules.

Selon l'Avere, les voitures électriques les plus vendues en 2012 ont été le tandem Ion/C-Zéro fabriqué au Japon par Mitsubishi pour PSA Peugeot Citroën, suivi de la Blue Car d'Autolib (groupe Bolloré) et de la Leaf de Nissan.

Dans les utilitaires, Renault vient largement en tête avec son Kangoo ZE.

Le marché du véhicule électrique, mais aussi de l'hybride, a été dopé notamment par l'augmentation des bonus écologiques l'été dernier. Pour l'électrique, l'aide publique maximum a été portée de 5.000 à 7.000 euros, tandis que pour l'hybride, le plafond a été doublé à 4.000 euros.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

 
La Leaf de Nissan, troisième véhicule électrique le plus vendu dans l'Hexagone, derrière la Blue Car d'Autolib et le Ion/C-Zéro fabriqué par Mitsubishi pour PSA Peugeot Citroën. La France a été en 2012 le premier marché européen pour les voitures électriques et représente 35% des immatriculations de ce type de motorisation dans l'Union. /Photo d'archives/REUTERS/Ints Kalnins