Les analystes divisés sur une baisse des taux de la BCE

lundi 7 janvier 2013 17h12
 

par Andy Bruce

LONDRES (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) devrait maintenir en l'état ses taux d'intérêt cette semaine, estiment la plupart des économistes interrogés par Reuters, qui sont en revanche très divisés sur la perspective de voir l'institution monétaire décider une nouvelle baisse dans les prochains mois.

Si une large majorité d'économistes s'attend à ce que la BCE laisse son principal taux à 0,75% jeudi lors de sa réunion de politique monétaire mensuelle, la suite des opérations est loin de faire consensus.

Une courte majorité - 38 des 73 analystes interrogés ces derniers jours - pense que les taux resteront inchangés pendant les trois prochains mois. Une majorité encore plus courte dit dans le même temps s'attendre à une baisse de 25 points de base d'ici fin juin.

Cette différence de perception chez les économistes traduit celle qui divise aussi les décideurs, partagés en deux écoles de pensée.

Il y a d'un côté ceux qui mettent en avant les mauvais chiffres du quatrième trimestre, qui suggèrent une aggravation de la récession dans la zone euro et justifient, selon eux, une nouvelle baisse des taux, même si l'effet d'une telle mesure serait limité, les taux étant déjà proches de zéro.

De l'autre côté, il y a ceux qui soulignent que le président de la BCE, Mario Draghi, n'a pas exprimé l'intention de baisser les taux depuis la dernière initiative du genre, en juillet. Il semble au contraire attendre que le programme de rachat d'obligations souveraines commence à porter ses fruits.

Pour cette école de pensée, il est donc probable que la BCE reste sur une position attentiste, au moins dans les prochains mois.

LES BANQUES RESPIRENT   Suite...

 
La Banque centrale européenne (BCE) devrait maintenir en l'état ses taux d'intérêt cette semaine, estiment la plupart des économistes interrogés par Reuters, qui sont en revanche très divisés sur la perspective de voir l'institution monétaire décider une nouvelle baisse dans les prochains mois. /Photo d'archives/REUTERS/Alex Grimm