BofA solde plusieurs litiges sur le crédit immobilier

lundi 7 janvier 2013 23h16
 

par Rick Rothacker et Tanya Agrawal

(Reuters) - Bank of America a annoncé lundi plusieurs accords de règlement amiable pour un montant global de plus de 14 milliards de dollars (10,7 milliards d'euros), tous liés à ses activités de crédit immobilier, des compromis qui rapprochent le groupe de la fin de problèmes longs et coûteux.

Sur le montant total de 14 milliards, environ trois milliards découlent de l'accord plus large de 8,5 milliards signé par les autorités fédérales avec dix grands acteurs du crédit immobilier pour indemniser les emprunteurs dont les biens ont été saisis dans des conditions contestées.

A Wall Street, l'action Bank of America a touché en séance son plus haut niveau depuis près de deux ans mais le titre a fini la séance en baisse de 0,2%, à 12,09 dollars.

Les analystes estiment que la banque a déjà déboursé une quarantaine de milliards de dollars depuis le début de crise dans le cadre d'accords amiables concernant des crédits immobiliers.

La majeure partie de ces pertes est liée au rachat en 2008 de Countrywide Financial, l'un des principaux acteurs du marché des crédits "subprime" avant la crise.

Mais Bank of America (BofA) se rapproche désormais du jour où elle pourra définitivement refermer le dossier des litiges liés au crédit immobilier, estiment analystes et investisseurs.

"C'est un pas dans la bonne direction pour une entreprise qui essaie de mettre les problèmes des crédits immobiliers derrière elle", estime Jonathan Finger, de Finger Interests, une société d'investissement qui détient 1,1 million d'actions de la banque.

Parallèlement à l'accord global sur les saisies, BofA a annoncé un règlement de 11,6 milliards de dollars environ avec l'organisme de refinancement hypothécaire Fannie Mae pour solder des litiges liés à des prêts immobiliers consentis entre 1999 et 2008.   Suite...

 
Bank of America a annoncé lundi qu'elle allait payer 3,6 milliards de dollars à l'organisme de garantie hypothécaire Fannie Mae pour solder des litiges liés à des prêts consentis sur une période de neuf ans se terminant à la fin 2008. /Photo d'archives/REUTERS/Fred Prouser