Les valeurs à suivre à Wall Street

lundi 7 janvier 2013 14h55
 

NEW YORK (Reuters) - Principales valeurs à suivre lundi à Wall Street.

* BANK OF AMERICA a annoncé lundi qu'elle allait payer 3,6 milliards de dollars à l'organisme de garantie hypothécaire Fannie Mae pour solder des litiges liés à des prêts consentis sur une période de neuf ans se terminant à la fin 2008.

La banque a également trouvé un accord avec Nationstar Mortgage Holdings et Walter Investment Management sur la cession d'environ 306 milliards de dollars de droits de gestion de crédits hypothécaires.

Le groupe bancaire négocie par ailleurs la cession de ses droits de gestion sur environ 300 milliards de dollars de prêts immobiliers, a-t-on appris de deux sources proches du dossier, ce qui lui permettrait de réduire son exposition au risque. Ocwen Financial, Nationstar Mortgage Holdings et Walter Investment Management figurent parmi les acquéreurs potentiels impliqués dans les discussions, ont dit les sources.

* CITIGROUP. La banque s'apprête à demander à son autorité de tutelle, la Réserve fédérale, l'autorisation de procéder à un rachat d'actions "minimal" et ne compte pas relever son dividende trimestriel, actuellement d'un cent, selon le Wall Street Journal.

* Par ailleurs, une commission du Congrès américain a demandé aux autorités de régulation de retarder un accord à l'amiable de plusieurs milliards de dollars avec 14 grandes banques sur le dossier des saisies immobilières afin qu'elle puisse étudier le projet, selon une lettre rendue publique samedi. Ce dossier concerne 14 établissements, dont Bank of America, Wells Fargo, JPMorgan Chase, Citigroup et Ally Financial.

* CARLYLE GROUP. Le fonds de capital-investissement pourrait tirer jusqu'à 790 millions de dollars de la vente de sa participation résiduelle dans China Pacific Insurance Co (CPIC), le troisième assureur chinois. Carlyle avait investi 800 millions de dollars entre 2005 et 2007 pour prendre au total 17% de CPIC et il aura cédé le tout pour quelque 4,3 milliards, selon des documents auxquels Reuters a eu accès.

* DISNEY. Après avoir publié en novembre des bénéfices record, le géant du divertissement a entamé une revue interne de ses coûts qui pourrait se solder par des suppressions d'emplois à ses studios et dans d'autres activités, ont dit à Reuters trois sources au fait de la situation.

* TIME WARNER, COMCAST. Home Box Office (HBO), la chaîne contrôlée par Time Warner, a annoncé dimanche avoir prolongé jusqu'en 2022 ses droits sur les productions des studios Universal Pictures (groupe Comcast). C'est un coup dur pour Netflix, le spécialiste de la vidéo sur internet, qui espérait s'entendre avec Universal après avoir signé un premier accord le mois dernier avec Disney.   Suite...

 
Citigroup, à suivre lundi sur les marchés américains. La banque s'apprête à demander à son autorité de tutelle, la Réserve fédérale, l'autorisation de procéder à un rachat d'actions "minimal" et ne compte pas relever son dividende trimestriel, actuellement d'un cent, selon le Wall Street Journal. /Photo d'archives/REUTERS/David McNew