RPT-LG Group veut augmenter ses investissements de 19% en 2013

dimanche 6 janvier 2013 17h01
 

Répétition du titre.

SEOUL (Reuters) - LG Group, le quatrième conglomérat sud-coréen, a annoncé dimanche son intention de consacrer cette année un montant record de 20.000 milliards de wons (14,4 milliards d'euros) à ses investissements cette année, afin de réduire l'écart qui le sépare de concurrents tels que Samsung Electronics.

LG, qui réunit une quarantaine d'entreprises comme le géant de l'électronique grand public LG Electronics, l'opérateur mobile LG Uplus, le spécialiste des écrans plats LG Display, le groupe de chimie LG Chem et la holding LG Corp, investira 14.000 milliards de wons dans ses usines et 6.000 milliards supplémentaires en recherche et développement.

Le montant total représente une hausse de 19,1% par rapport aux investissements engagés en 2012 (16.800 milliards de wons), précise LG Group dans un communiqué.

Les usines de la branche électronique devraient bénéficier à eux seuls de 13.400 milliards de wons d'investissements, principalement pour construire des lignes de production d'écrans à cristaux liquides (LCD) de très haute résolution, d'écrans à diodes électro-luminescentes organiques (OLED), de "smartphones" et de téléviseurs.

Le reste des investissements industriels ira aux activités de chimie et de services télécoms.

Les dépenses de R&D, elles, seront concentrées sur les technologies avancées, parmi lesquelles les logiciels pour smartphones, les produits haute définition, les téléviseurs "intelligents" ou encore les écrans flexibles et transparents.

Le groupe, qui compte quelque 125.000 salariés en Corée du Sud, prévoit de recruter plus de 15.000 personnes cette année, précise le communiqué.

Sung-won Shim, Marc Angrand pour le service français

 
LG Group, le quatrième conglomérat sud-coréen, a annoncé dimanche son intention de consacrer cette année un montant record de 20.000 milliards de wons (14,4 milliards d'euros) à ses investissements cette année, afin de réduire l'écart qui le sépare de concurrents tels que Samsung Electronics. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon