Wall Street voit la Fed cesser ses achats de Treasuries en 2013

vendredi 4 janvier 2013 23h04
 

NEW YORK (Reuters) - Les économistes de la plupart des grandes institutions financières de Wall Street s'attendent à ce que la Réserve fédérale américaine interrompe d'ici la fin de cette année son programme d'achats d'obligations d'Etat destiné à soutenir l' économie, montre une enquête de Reuters vendredi.

Les économistes de huit "primary dealers" (spécialistes en valeurs du Trésor) sur 15 ont dit anticiper l'arrêt en 2013 du programme d'"assouplissement quantitatif" dans le cadre duquel la Fed achète pour 45 milliards de dollars de Treasuries par mois.

Sur ces huit économistes, sept prévoient un arrêt de ce programme au quatrième trimestre alors que le huitième l'anticipe dès juin.

Six des 15 économistes interrogés ont jugé que l'arrêt des achats d'obligations du Trésor ne devrait intervenir qu'en 2014 et le dernier a déclaré s'attendre à ce qu'il soit maintenu jusqu'au premier semestre 2016.

Le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed, publié jeudi, a montré que "plusieurs" hauts responsables de la banque centrale prévoyaient un ralentissement ou un arrêt des achats de Treasuries "bien avant" la fin 2013.

La Fed a commencé cette semaine à acheter des obligations à long terme dans le cadre du programme illimité d'achats lancé en remplacement de l'"Operation Twist" qui consistait à vendre des titres à court terme tout en rachetant des titres à plus long terme. L'Operation Twist a pris fin en décembre.

Parallèlement, la Fed achète chaque mois pour 40 milliards de dollars de prêts titrisés dans le but de soutenir l'activité économique.

Huit des 15 "primary dealers" prévoient que le taux de chômage aux Etats-Unis sera ramené à 6,5% en 2015 et six autres s'attendent à ce qu'il revienne à ce niveau dès 2014, le dernier anticipant un retour à 6,5% en 2016 seulement.

Le mois dernier, la Fed a déclaré qu'elle ne relèverait pas ses taux d'intérêt tant que le taux de chômage resterait supérieur à ce seuil de 6,5%.

L'enquête a été réalisée vendredi après la publication des chiffres mensuels du marché du travail, qui font ressortir une stabilité du taux de chômage à 7,8% en décembre.

Chris Reese, Marc Angrand pour le service français

 
Les économistes de la plupart des grandes institutions financières de Wall Street s'attendent à ce que la Réserve fédérale américaine interrompe d'ici la fin de cette année son programme d'achats d'obligations d'Etat destiné à soutenir l' économie, selon une enquête de Reuters. /Photo d'archives/REUTERS/Yuri Gripas