Wall Street finit en hausse avec l'emploi et malgré Apple

vendredi 4 janvier 2013 22h24
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en hausse vendredi et l'indice S&P 500 a enregistré son plus haut niveau de clôture depuis cinq ans, les statistiques mensuelles de l'emploi ayant confirmé la tendance à la reprise des embauches.

L'indice Dow Jones des 30 valeurs vedettes de la cote a gagné 43,85 points, soit 0,33%, à 13.435,21 points. L'indice large Standard & Poor's 500 a pris 7,10 points (+0,49%) à 1.466,47 points, son meilleur niveau de clôture depuis le 31 décembre 2007, et le Nasdaq Composite a progressé de 1,09 point (+0,04%) à 3.101,66 points.

Le marché est parvenu à finir dans le vert malgré le net recul d'Apple, qui poursuit le mouvement de repli à l'oeuvre depuis plusieurs mois déjà.

Le rythme des créations d'emploi aux Etats-Unis a légèrement ralenti en décembre, à 155.000 contre 162.000 (révisé) en novembre, selon les statistiques publiées peu avant l'ouverture par le département du Travail. Le taux de chômage, lui, est resté inchangé à 7,8%.

A ces chiffres globalement rassurants sur l'évolution du marché du travail est venue s'ajouter la hausse de l'indice ISM d'activité dans le secteur des services à 56,1 en décembre, son plus haut niveau depuis dix mois, grâce entre autres à l'augmentation des nouveaux contrats.

"Il semble que l'économie, sans casser la baraque, se porte plutôt bien : la croissance est là et le mur budgétaire ne semble pas avoir trop pesé sur l'emploi en décembre", a commenté Paul Mendelsohn, responsable de la stratégie d'investissement de Windham Financial Services.

LE S&P A PRIS 4,57% SUR LA SEMAINE

Sur l'ensemble de la semaine, pourtant écourtée par le Nouvel An mardi, le Dow a gagné 3,84%, le S&P 500 4,57%, sa meilleure performance depuis décembre 2011, et le Nasdaq 4,78%. Tous trois enregistrent ainsi leur meilleure performance hebdomadaire depuis plus d'un an.

La majeure partie de la progression de la semaine s'explique par l'impact de l'accord conclu à Washington pour éviter le "mur budgétaire".   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS