Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

vendredi 4 janvier 2013 18h20
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies vendredi à la Bourse de Paris qui a terminé la semaine en légère hausse, des statistiques américaines meilleures que prévu sur le front de l'emploi et des services ayant permis de dissiper les inquiétudes liées à l'émergence de doutes au sein de la Réserve fédérale des Etats-Unis sur sa politique de rachats d'actifs pour stimuler la croissance.

A la clôture, le CAC 40 a progressé de 0,24% à 3.730,02 points dans des volumes restant toujours limités (1,8 milliard d'euros sur NYSE Euronext). L'indice a gagné 3,03% pour la première semaine de l'année 2013 :

* GEMALTO (+2,51% à 71,39 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, la valeur, qui est repassée au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours (à 70,4566 euros), reprenant sa hausse après une pause en fin d'année dernière.

Le titre, qui a rejoint le CAC 40 à la veille de Noël, a touché un plus haut historique en décembre à 75,95 euros et a vu sa valorisation pratiquement doubler en 2012 (+81%).

* EADS (+1,99% à 30,80 euros) a profité du repli de l'euro face au dollar, tombé brièvement en séance sous le seuil de 1,30 dollar.

Par ailleurs, Airbus, la filiale du groupe d'aéronautique et de défense, devrait enregistrer pour 2012 un total d'environ 900 commandes d'avions et 580 livraisons, des chiffres supérieurs aux objectifs de l'avionneur.

* SANOFI, première capitalisation du CAC 40, a soutenu la cote avec un gain de 1,18% à 73,67 euros.

D'autres VALEURS DÉFENSIVES se sont distinguées, à l'instar d'EDF (+1,76% à 14,435 euros), de Carrefour (+1,89% à 20,53 euros) et d'UNIBAIL-RODAMCO (+1,36% à 186,20 euros).

* Lanterne rouge du CAC 40, VIVENDI a de nouveau cédé 1,90% à 16,805 euros tandis qu'ILIAD a perdu 1,45% à 129,45 euros, après avoir reculé la veille de respectivement 1,75% et 0,83%. Selon la radio BFM Business, l'Autorité de la concurrence s'est opposée à l'idée d'un rapprochement entre l'opérateur de téléphonie mobile SFR et son concurrent Free.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS