L'activité dans les services se contracte encore

vendredi 4 janvier 2013 11h07
 

PARIS (Reuters) - L'activité dans le secteur des services s'est contractée plus fortement que prévu en France en décembre sous l'effet d'une détérioration de la demande.

L'indice PMI des services dans sa version définitive publiée vendredi par l'institut Markit ressort ainsi à 45,2 pour le mois dernier, contre 45,8 en novembre, alors qu'il s'inscrivait à 46,0 en première estimation.

Il se situe sous la barre des 50, qui sépare contraction et expansion de l'activité, pour le cinquième mois consécutif.

La composante des nouvelles commandes, dont une stabilisation était attendue, a chuté à 43,1, un point de moins qu'en novembre, et se retrouve à son plus bas depuis mars 2009.

L'indice PMI composite, qui combine celui des services et celui de l'industrie manufacturière publié mercredi, est remonté à 44,6 en décembre après 44,3 en novembre. En première estimation, il était ressorti à 45,0. Malgré ce léger rebond, sa moyenne sur les trois derniers mois de 2012 se situe à un plus bas depuis près de quatre ans.

Pour Jack Kennedy, économiste de Markit, les chiffres de décembre montrent que le secteur français des services a fini 2012 sur une note faible et "l'accélération de la baisse des commandes nouvelles est une source d'inquiétude".

"Les indices combinés du secteur manufacturier et des services pour le quatrième trimestre traduisent un niveau d'activité le plus faible depuis le premier trimestre 2009", a-t-il ajouté.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

 
L’INDICE PMI DES SERVICES EN FRANCE