Les Bourses européennes en recul dans les premiers échanges

vendredi 4 janvier 2013 09h43
 

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en recul vendredi affectées par le ralentissement dans le secteur des services en Chine et les doutes sur les politiques monétaire et budgétaire aux Etats-Unis.

Le compte rendu de la politique monétaire des 11-12 décembre de la Fed montre des réticences croissantes au sein de son comité de politique monétaire, sur la politique de rachat d'actifs sans pour autant que cette stratégie soit remise en cause dans l'immédiat.

Le compromis budgétaire conclu au Nouvel An est loin d'avoir réglé le problème des déficits publics alors que s'engage un nouveau bras de fer entre républicains et démocrates sur le plafond de la dette, que le congrès a jusqu'à fin février pour relever.

En Chine, la croissance du secteur des services a ralenti en décembre à son rythme le plus marqué en près d'un an et demi, laissant présager que le rebond de la croissance dans le pays sera timide au quatrième trimestre.

Parmi les autres indicateurs attendus, les indices PMI définitifs des services pour le mois de décembre en Europe devraient confirmer la faiblesse persistante de l'activité tandis que l'indice ISM des services aux Etats-Unis devrait signaler un léger ralentissement de l'expansion du secteur.

En revanche, le rapport sur l'emploi pour le mois de décembre pourrait montrer une nouvelle amélioration du marché du travail aux Etats-Unis alors que l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé pour la même période publiée jeudi a fait état de 215.000 créations de postes contre 133.000 attendues.

La poursuite du redressement du marché du travail conforterait toutefois les anticipations d'un durcissement de sa politique par la Fed qui avait indiqué le mois dernier qu'elle maintiendrait une orientation très accommodante tant que le taux de chômage ne serait pas repassé sous le seuil de 6,5% aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 cède 0,23% (9,26 points) à 3.711,91 points vers 09h25. À Francfort, le Dax abandonne 0,14% et à Londres, le FTSE recule de 0,03%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 est en repli de 0,17%.

Aux valeurs, EADS, dont la filiale Airbus devrait avoir enregistré un total d'environ 900 commandes d'avions en 2012 et avoir dépassé son objectif annuel de 580 livraisons après un mois de décembre record, selon des chiffres de l'industrie aéronautique analysés par Reuters, gagne 0,22% 30,270 euros et figure parmi les rares hausses du CAC 40.   Suite...

 
Les principales Bourses européennes ont ouvert en recul vendredi, affectées par le ralentissement dans le secteur des services en Chine et les doutes sur les politiques monétaire et budgétaire aux Etats-Unis. Vers 09h25, le CAC 40 cède 0,23% à Paris, le Dax abandonne 0,14% à Francfort et le FTSE recule de 0,03% à Londres. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults