La crise va inciter au frein des dépenses lors des soldes

jeudi 3 janvier 2013 14h16
 

par Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - A six jours du coup d'envoi des soldes d'hiver, les Français sont dans les starting-blocks, prêts à sillonner les rayons des magasins pour dénicher les bonnes affaires, mais les inquiétudes liées à la crise économique en Europe devraient néanmoins les inciter à dépenser moins que les années précédentes.

D'après un sondage réalisé par Ipsos pour le compte du Conseil national des centres commerciaux (CNCC), quelque 76% des Français ont l'intention de profiter des soldes d'hiver qui débuteront le 9 janvier, un niveau similaire à celui de l'an dernier.

En revanche, la contraction de leur pouvoir d'achat devrait les pousser à être plus économes.

D'après Ipsos, le budget moyen consacré aux soldes d'hiver devrait chuter de 45% par rapport à l'an dernier.

"Cela se traduit par un budget moyen prévu de 223 euros, alors que celui-ci était de 244 euros au début de l'année dernière et de 251 euros en 2011", révèle ainsi l'enquête Ipsos.

Dans ce contexte de crise, le mois de décembre a déjà été particulièrement difficile pour les détaillants, laissant présager des rabais plus importants en 2013 que les années précédentes.

Selon l'institut de sondage, 56% des consommateurs français estiment que "le gros de la crise reste à venir".

Dès les premiers jours de soldes d'hiver, qui prendront fin le 12 février, les rabais pourraient atteindre jusqu'à 60%, voire 70%, estime Jean-Michel Silberstein, délégué général du CNCC.   Suite...

 
Les inquiétudes liées à la crise économique en Europe devraient inciter les Français à dépenser moins que les années précédentes lors des soldes d'hiver qui débutent dans six jours. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard